La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Camille Cloarec

Message Envoyer un message

Camille Cloarec

Articles

Idiot Wind

de Peter Kaldheim
Briser le cycle Dans un road-trip pétri de littérature et hanté par l’addiction, Peter Kaldheim revient sur les 8 000 km qui l’ont peu à peu extirpé des ténèbres. entre vagabondage, dénuement et rédemption. Trente années auront été nécessaires à l’aboutissement d’Idiot Wind. Dès le début, son auteur définit le mal dont le jeune homme qu’il était alors souffrait : il s’agit de l’« acrasie cette faiblesse de caractère qui vous pousse à agir contre votre intérêt. Si le grec n’est pas votre truc, appelons ça Idiot Wind, le vent idiot, comme Bob Dylan. C’est le nom que j’ai fini par lui donner, et pendant plus de dix ans son souffle a déchiqueté ma vie ». En effet, cet ancien séminariste ayant mené de brillantes études à l’université de Dar- tmouth et une carrière reconnue d’éditeur chez...
mars 2020
Le Matricule des Anges n°211

Recensement

de Jesse Ball

La liberté des fardeaux

Entre conte initiatique et journal de bord, Recensement de Jesse Ball est un condensé d’humanité dans ce qu’elle a de plus réconfortant et inquiétant. Recensement, comme son titre ne l’indique pas, se construit autour d’une maladie relativement peu abordée par la littérature : celle de la trisomie 21. Abram Ball, le frère aîné de l’auteur aujourd’hui décédé à qui le livre est dédié, en était atteint. Il s’agit donc d’un ouvrage qui hantait depuis longtemps Jesse Ball, comme il l’explique dans son avant-propos : « Je ne voyais pas bien...
mars 2020
Le Matricule des Anges n°211

Le Volontaire

de Salvatore Scibona

Le goût de l’eau

Après La Fin (2010), Salvatore Scibona creuse encore plus en profondeur le thème de la filiation, celle de trois générations hantées par l’abandon, le déni et la quête identitaire. Habiter un lieu, c’est en boire l’eau. » Tel est le constat irréfutable dressé par l’auteur, scandé à la manière d’un mantra par Le Volontaire. En effet, c’est l’eau de sa ferme natale qui manque le plus à Vollie alors qu’il combat au Vietnam. Ce dernier, fils unique inespéré arrivé tardivement dans la vie de ses parents, qui lui donnent le surnom de Volontaire, grandit entouré d’amour, de...
février 2020
Le Matricule des Anges n°210

Maintenant et à l’heure de notre mort

de Susana Moreira Marques

Écouter battre les cœurs

Livre hybride, Maintenant et à l’heure de notre mort est une réflexion sensible et délicate sur la maladie, l’isolement et celles et ceux qui restent. Un ouvrage étonnamment lumineux. Entre juin et octobre 2011, la journaliste Susana Moreira Marques accompagne plusieurs personnes en fin de vie, dans le cadre d’un programme de soins palliatifs à domicile, dans la province de Trás-os-Montes, au nord du Portugal. Durant cinq mois, elle va de village en village, y rencontrant leurs habitants en proie à une solitude et un dénuement frappants. « Notes de voyage sur la mort », la...
janvier 2020
Le Matricule des Anges n°209

Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout

de Alice Munro

Si loin, si proche

Alice Munro dissèque des couples à la banalité étrange, illuminés par la complexité de leurs personnages féminins. Un recueil à (re)découvrir dans une nouvelle traduction. Que des couples, et chacun d’eux, même le plus incertain, était équipé, soit dans le présent, soit dans le souvenir, d’un terrier personnel, un lieu intime et chaleureux, agité de ses propres turbulences. » Cette remarque, formulée par la narratrice de « Queenie », une jeune femme abandonnée à sa propre solitude après le mariage désastreux de sa demi-sœur avec un professeur de musique...
novembre 2019
Le Matricule des Anges n°208