La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Touche pas à ma haie

juillet 2019 | Le Matricule des Anges n°205 | par Yann Fastier

On a le Montana qu’on peut et la Mayenne, après tout, vaut bien le Yaak. En tout cas, Jean-Loup Trassard, depuis plus de quarante ans, en défend la campagne familière avec la même passion qu’un Rick Bass sa montagne à grizzlys. À preuve ce nouveau recueil, essentiellement composé d’articles de circonstance qui, tous, témoignent d’une même préoccupation pour un paysage aujourd’hui gravement menacé. Course au rendement, pollution de l’air, du sol et des eaux par les engrais chimiques et les pesticides, l’air est connu depuis les années 70 et reste d’affligeante actualité. Jean-Loup Trassard, quant à lui, fut l’un des premiers à dénoncer le saccage organisé du bocage, biotope irremplaçable et paysage bien plus que millénaire dont la lente formation, polie par l’usage, tissait des liens uniques entre le naturel et l’humain. Décidé sur le papier par des technocrates plus soucieux « d’aménagement du territoire » que de la simple intelligence des choses, le remembrement a largement détruit haies et chemins creux, changeant un environnement intégré de manière exceptionnelle en désert. Inlassablement répété d’article en article et loin de toute idylle champêtre, le constat est accablant : disparition des arbres (10 000 par commune remembrée !), appauvrissement irrémédiable de la flore et de la faune… Si l’auteur de Dormance n’est pas tendre envers les paysans qui y prêtent la main, il ne les accable pas non plus, face au modèle économique qui, les forçant à surproduire, les pousse dans le cycle infernal de l’endettement, pour le seul profit des banques et des grossiums de l’agro-alimentaire.
On ne sortira certes pas de ce livre avec le moral en hausse mais, tout de même, avec la conviction que les passéistes ne sont pas ceux qu’on croit. Et l’on se replongera avec délices dans l’Histoire de la campagne française de Gaston Roupnel, ouvrage visionnaire auquel Jean-Loup Trassard rend incidemment un hommage aussi attendri que justifié.

Y.F.

Verdure, de Jean-Loup Trassard
Le Temps qu’il fait, 164 pages, 19

Touche pas à ma haie Par Yann Fastier
Le Matricule des Anges n°205 , juillet 2019.
LMDA papier n°205
6.50 €
LMDA PDF n°205
4.00 €