La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre Comme si nous… L’assemblée des clairières de Simon Grangeat

février 2020 | Le Matricule des Anges n°210 | par Patrick Gay Bellile

Comme si nous... L’assemblée des clairières

Le 23 avril 1999, vingt-cinq enfants composant une chorale en tournée disparaissent sans laisser de traces. À l’époque, une enquête bâclée met un terme à l’histoire : « Accident de montagne. » Fermez le ban. Aujourd’hui, vingt ans après, Simon Grangeat reprend l’affaire. À partir de ce faux fait divers, il organise les reconstitutions, retravaille les éléments du dossier et dévoile cette vérité incroyable : les enfants ne sont pas morts, ils sont partis. De manière préméditée. Ils ont fait un pas de côté. Et il découvre, dans les notes laissées par certains enfants, dans leur répertoire de chansons, dans les phrases soulignées d’un livre au titre évocateur Les Naufragés secrets retrouvé dans le car abandonné, qu’avant de partir en tournée, les enfants se réunissaient et tentaient de définir ce que pourrait être un monde nouveau. Et de trouver d’abord une façon de parler ensemble pour que tout le monde s’exprime sans que la parole soit accaparée par quelques-uns : « Ce soir, chacun va dire ce qu’il a à dire. Ce qu’il peut plus supporter. Ce qui le met en colère ou bien ce qu’il aimerait changer. Quand tout le monde aura parlé, on pourra décider. » Comment s’écouter ? On peut dire de ce texte qu’il est un texte politique pour les enfants qui met en scène l’organisation du monde en commençant par ce qui est le plus compliqué : la prise de décision. « Il faut qu’on crée les conditions de la parole, de la parole de chacun  ». Et pour cela, les enfants vont utiliser des masques d’animaux : « Quand on prend le masque du loup, on doit porter la parole agressive et si nous on est pas agressif, on est le porte-parole de ceux qui pourraient être agressifs. Quand on a la souris, ça veut dire qu’on a peur ou bien qu’on porte la parole de ceux qui ont peur.  » Et ainsi masquée, l’assemblée des clairières décidera de « Retrouver/ l’endroit/ des histoires/ et des rêves/ et se rassembler/ se raconter encore/ encore. » Une belle histoire pour écrire le mode d’emploi d’une utopie.

PGB

Comme si nous… L’assemblée des clairières,
de Simon Grangeat
Les Solitaires intempestifs, 80 pages, 13

Comme si nous… L’assemblée des clairières de Simon Grangeat Par Patrick Gay Bellile
Le Matricule des Anges n°210 , février 2020.
LMDA papier n°210
6.50 €
LMDA PDF n°210
4.00 €