La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Jon Fosse

Ouvrages chroniqués

Kant (suivi de) Noir et humide (suivi de) Si lentement (suivi de) Petite soeur
de Jon Fosse
2009
Les éditions de l’Arche rééditent quatre courts textes de Jon Fosse pour la jeunesse. Quatre récits ou monologues intérieurs. Quatre perles théâtrales tellement la lecture en est jubilatoire. En effet, nous sommes littéralement happés par cette écriture répétitive et musicale. Chacune des pièces met en jeu un enfant qui décide de braver un interdit familial, de dépasser une peur ou d’explorer un territoire inconnu. Il y a Kristoffer, 8 ans, angoissé par les questions qu’il se pose concernant l’univers et l’infini et qui l’empêchent de s’endormir. Puis Lene qui rêve de descendre à la cave...
Laurence Cazaux
janvier 2019
Le Matricule des Anges n°199
La Remise à bateaux
de Jon Fosse
2007
L’enfance, perdue, peut devenir une malédiction. C’est cette fatalité qu’affronte le pathétique Bard, dans la Norvège désolée de Jon Fosse. Je ne sors plus, une inquiétude m’a envahi et je ne sors pas. C’est cet été que l’inquiétude m’a envahi. J’ai revu Knut, ça faisait bien dix ans que je ne l’avais pas vu. Knut et moi on était toujours ensemble. Une inquiétude m’a envahi. Je ne sais pas ce que c’est, mais l’inquiétude me fait mal dans le bras gauche, dans les doigts. Je ne sors plus. » Un homme est seul, réfugié dans le grenier de sa maison. On l’imagine : penché sur les feuilles qui s’accumulent, rien d’autre, dans le silence, que le crissement de la plume sur le papier et, parfois, les bruits discrets de sa mère qui...
Thierry Cecille
octobre 2007
Le Matricule des Anges n°87
Et la nuit chante/Hiver
de Jon Fosse
2003
Face à notre société rapide et tonitruante, Jon Fosse met en jeu les temps d’arrêt et de bascule par une langue rythmée comme un adagio à fleur de peau. Jon Fosse est né en 1959 à Haugesund en Norvège. Il a écrit des romans, mais aussi de la poésie avant de s’essayer au théâtre. Douze pièces sont déjà traduites chez l’Arche. Dans Et la nuit chante, un jeune homme et une jeune femme viennent d’avoir un bébé. Lui passe son temps à lire, allongé sur le canapé. Il essaie d’écrire mais vient une nouvelle fois de recevoir une réponse négative de son éditeur. Il n’ose presque plus rien, même pas se balader au coin de la rue. Elle étouffe et décide de sortir un soir, soit-disant avec une amie, en fait avec son amant. Son mensonge va peu à peu...
Laurence Cazaux
mars 2003
Le Matricule des Anges n°43
Quelqu’un va venir (suivi de) Fils
de Jon Fosse
1999
Jeune auteur d’une œuvre conséquente, le Norvégien Jon Fosse est considéré dans son pays comme le nouvel Ibsen. On le découvre en France. Écrivain du silence réputé ombrageux, Jon Fosse serait venu au théâtre par le hasard de la nécessité. On raconte que cet auteur -d’une quinzaine de romans, (seul Melancolia I est paru en français, chez P.O.L), récits, essais, recueils de poèmes et livres pour enfants - se trouvait vraiment sans le sou quand le jeune metteur en scène Kaï Johnsen a eu le remarquable flair de lui passer commande. Après Et jamais nous ne nous séparerons en 1994, suivront plusieurs textes de théâtre dont Le Nom, récompensé par la plus haute distinction de son pays (prix Ibsen) en 1996 et traduit en français...
Maïa Bouteillet
mars 2000
Le Matricule des Anges n°30