La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Louis Calaferte

A propos

Un îlot de liberté Romancier à ses débuts, ensuite tour à tour poète, dramaturge, diariste, essayiste, prosateur, mais encore peintre ou sculpteur, Louis Calaferte (1928-1994) a bâti, en moins d’un demi-siècle, une œuvre monumentale, tout en se tenant au plus loin des coteries parisiennes et des canons de l’époque. Retour sur l’itinéraire d’un écrivain hors norme. Le 24 avril 1965, dans Le Chemin de Sion (le premier de ses Carnets), Louis Calaferte dresse un état des lieux provisoire : « Tout ce que j’ai produit depuis dix ans n’a rencontré aucun écho, qu’il s’agisse de Septentrion, de No man’s land, de Mégaphonie, et enfin de Satori. » Pour exagéré qu’il soit, le constat est terrible. Pour le lecteur surtout, car l’écrivain d’ajouter, imperturbable : « N’importe. Poursuivre selon mon exigence intérieure. Si je me trompe, me tromper dans cette conformité à moi-même. » Cinquante ans plus tard, alors que Calaferte est resté fidèle à lui-même...
avril 2015
Le Matricule des Anges n°162

« Un éveilleur »

Immense, tentaculaire, travaillée par de multiples pratiques d’écriture, l’œuvre de Louis Calaferte est difficile à appréhender dans son ensemble. Visite guidée en compagnie de Serge Martin. Animateur de la revue Résonance générale, poète sous le pseudonyme de Serge Ritman (Tu pars, je vacille, Tarabuste, 2015), Serge Martin est aussi professeur à l’Université Sorbonne nouvelle Paris 3. Ses recherches portent essentiellement sur la poétique de la voix et la littérature pour la jeunesse. Il est l’un des contributeurs du colloque « Autour de Louis Calaferte », qui s’est tenu à...
avril 2015
Le Matricule des Anges n°162

L’ami de Tarabuste

Héritier d’une valise pleine de manuscrits de poésie, Djamel Meskache a publié une quarantaine de recueils de Louis Calaferte, dont il se souvient. Longtemps avant de rencontrer l’homme Calaferte, j’ai rencontré un livre : Septentrion. C’était dans un hôtel sur les hauteurs de Genève où, étudiant, j’exerçais pour survivre le métier d’homme à tout faire. Un client de l’établissement, par inadvertance ou charité, avait abandonné une belle édition de l’ouvrage. Sans doute que le livre m’était destiné puisqu’il m’accompagna tout le temps que...
avril 2015
Le Matricule des Anges n°162

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


KM.500
de Louis Calaferte
2008
Lmda N°99 En regroupant ces quatre textes sans cohérence chronologique (1954, 1987, 1978, 1969), dont on ne sait d’ailleurs pas s’ils constituaient, à l’origine, un seul volume, les éditions Tarabuste s’adressent manifestement aux inconditionnels de Calaferte, et à eux seuls. Les autres resteront sans regrets sur l’image du mystique sensualiste, du chrétien révolutionnaire exalté et provocateur, et...
Km 500
janvier 2009
Correspondance 1969-1994
de Louis Calaferte , Georges Piroué
2001
Lmda N°37 Deux éléments satellites de l’oeuvre de Louis Calaferte sont livrés simultanément.De nouvelles portes pour envisager les pulsations d’une voix exigeante. On pensait, en ouvrant la correspondance qu’entretinrent Louis Calaferte et son éditeur Georges Piroué pendant près de vingt-cinq ans, arpenter un territoire périphérique de l’oeuvre. On se trompait, ces 460 lettres échangées, si l’on excepte quelques missives moins captivantes, centrées sur le quotidien de l’écrivain et de son éditeur (écrivain lui aussi), constituent bien une plongée dans...
L’écriture impérieuse
décembre 2001
Écriture (carnets IX 1985-1986)
de Louis Calaferte
Lmda N°37 Deux éléments satellites de l’oeuvre de Louis Calaferte sont livrés simultanément.De nouvelles portes pour envisager les pulsations d’une voix exigeante. On pensait, en ouvrant la correspondance qu’entretinrent Louis Calaferte et son éditeur Georges Piroué pendant près de vingt-cinq ans, arpenter un territoire périphérique de l’oeuvre. On se trompait, ces 460 lettres échangées, si l’on excepte quelques missives moins captivantes, centrées sur le quotidien de l’écrivain et de son éditeur (écrivain lui aussi), constituent bien une plongée dans...
L’écriture impérieuse
décembre 2001
Pièces Baroques II (Théâtre complet)
de Louis Calaferte
Lmda N°8 Mort le 2 mai, Louis Calaferte aura tout juste eu le temps de voir la sortie des deux derniers tomes de son théâtre complet. Où l’on retrouve l’énergie salvatrice d’un homme pour qui le monde, c’est le cirque. Drôle, tragique et absurde, bref décapant !. Pas de fin de partie pour Louis Calaferte Le deux mai dernier il n’y avait qu’un nom sur les lèvres des journalistes et du grand public. Un homme venait de mourir et c’était aussitôt flashes spéciaux, éditions impromptues, tohu-bohu généralisé. C’était un héros. Ayrton Senna, pilote automobile mourrait en pleine gloire, ultra richissime, adulé, surmédiatisé. De Louis Calaferte, parti dans...
Pas de fin de partie pour Louis Calaferte
avril 1994
Pièces Baroques II (Théâtre complet)
de Louis Calaferte
Lmda N°6 Virulent portraitiste des vies minuscules, Louis Calaferte avec la sortie du premier tome de son théâtre complet parle d’intimité. Féroce. Le premier tome du théâtre complet de Louis Calaferte, Pièces intimistes, (deux tomes des Pièces baroques vont suivre), est un bel ouvrage, sobre et élégant. Chacune des huit pièces (Trafic/ Chez les Titch/ Les Miettes/ Mo/ Tu as bien fait de venir, Paul/ L’Entonnoir/ Les derniers Devoirs/ L’Aquarium) est illustrée par Catherine Seghers. Cette dernière s’est magnifiquement emparée de...
Calaferte : le savoir-vivre
décembre 1994
Pièces Baroques III (Théâtre complet)
de Louis Calaferte
Lmda N°8 Mort le 2 mai, Louis Calaferte aura tout juste eu le temps de voir la sortie des deux derniers tomes de son théâtre complet. Où l’on retrouve l’énergie salvatrice d’un homme pour qui le monde, c’est le cirque. Drôle, tragique et absurde, bref décapant !. Pas de fin de partie pour Louis Calaferte Le deux mai dernier il n’y avait qu’un nom sur les lèvres des journalistes et du grand public. Un homme venait de mourir et c’était aussitôt flashes spéciaux, éditions impromptues, tohu-bohu généralisé. C’était un héros. Ayrton Senna, pilote automobile mourrait en pleine gloire, ultra richissime, adulé, surmédiatisé. De Louis Calaferte, parti dans...
Pas de fin de partie pour Louis Calaferte
avril 1994
Pièces Baroques I (Théâtre complet)
de Louis Calaferte
Lmda N°6 Virulent portraitiste des vies minuscules, Louis Calaferte avec la sortie du premier tome de son théâtre complet parle d’intimité. Féroce. Le premier tome du théâtre complet de Louis Calaferte, Pièces intimistes, (deux tomes des Pièces baroques vont suivre), est un bel ouvrage, sobre et élégant. Chacune des huit pièces (Trafic/ Chez les Titch/ Les Miettes/ Mo/ Tu as bien fait de venir, Paul/ L’Entonnoir/ Les derniers Devoirs/ L’Aquarium) est illustrée par Catherine Seghers. Cette dernière s’est magnifiquement emparée de...
Calaferte : le savoir-vivre
décembre 1994
Pièces Baroques I (Théâtre complet)
de Louis Calaferte
Lmda N°8 Mort le 2 mai, Louis Calaferte aura tout juste eu le temps de voir la sortie des deux derniers tomes de son théâtre complet. Où l’on retrouve l’énergie salvatrice d’un homme pour qui le monde, c’est le cirque. Drôle, tragique et absurde, bref décapant !. Pas de fin de partie pour Louis Calaferte Le deux mai dernier il n’y avait qu’un nom sur les lèvres des journalistes et du grand public. Un homme venait de mourir et c’était aussitôt flashes spéciaux, éditions impromptues, tohu-bohu généralisé. C’était un héros. Ayrton Senna, pilote automobile mourrait en pleine gloire, ultra richissime, adulé, surmédiatisé. De Louis Calaferte, parti dans...
Pas de fin de partie pour Louis Calaferte
avril 1994
Perspectives : notes autour de l’expression créatrice
de Louis Calaferte
Lmda N°14 Si Perspectives est bien comme son sous-titre l’indique un recueil de notes sur l’expression créatrice, il ne peut et ne veut s’inscrire dans un quelconque débat esthétique. « Posons » écrit Calaferte « comme a priori que la peinture n’est point seulement une image -mais signe », libre à toi lecteur de suivre ou non le déroulement de ma pensée et de mes intuitions. Suite de variations,...
Perspectives
novembre 1995
Fac-similé
de Louis Calaferte
Lmda N°23 Livre singulier que cet ouvrage tiré à neuf cents exemplaires.Par sa qualité de présentation et par celle de son papier, l’objet exigerait presque une vitrine derrière laquelle jeter le rouge et le noir de sa couverture.Mais, ouvert, la pièce de musée s’avère ressembler à une petite bombe.Les aphorismes de Calaferte qui constituent ce Fac-similé ont cette fraîcheur et cette violente énergie...
Fac-similé
juin 1998