La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Nicole Caligaris

A propos

« À mesure que l’été avançait, le vide se faisait autour des Aftalion » J’apprends que la ville d’Arras, construite sur d’anciennes carrières, appelle des « boves » les galeries souterraines qui relient les caves. La coïncidence est heureuse. L’architecture minimaliste de ses romans, Bove la construit sur des caves dont le vide détermine tout. Si le texte procède à pas comptés, sans le moindre gaspillage, s’il ne se permet aucun lyrisme, s’il ne se laisse pas entraîner dans des développements généreux, s’il pèse scrupuleusement l’essentiel de sa propre matière, c’est qu’il tient sur ces vides que l’histoire lui a laissés comme sol après en avoir retiré la...
juillet 2013
Le Matricule des Anges n°145

L’avant-der des ders

Avec son premier roman, La Scie patriotique, Nicole Caligaris descend en apnée dans les tranchées d’une drôle de guerre et touche par la même occasion le fond de l’humanité. Magistral. Hors du temps et au milieu de nulle part, un groupe de soldats n’en finit plus d’errer sous la houlette du capitaine Septime Sévère qui, en bon capitaine, ne veut voir qu’une tête et coupe à l’occasion celle...
novembre 1997
Le Matricule des Anges n°21

Ouvrages chroniqués

Carnivale
de Nicole Caligaris
2021
Quand Nicole Caligaris raconte notre monde saturé de frustrations et d’escroqueries, la fantaisie de sa langue parvient à faire chanter un roman. On trouve tout à la Samaritaine », clamait le grand magasin au début du siècle vingtième, mais on trouve encore pas mal de choses dans le nouveau roman de Nicole Caligaris, Carnivale. On se doutait que la romancière ne décevrait pas lorsqu’il serait question de tisser un récit en emmêlant les vocables pour les faire chanter. Dans son livre vif où tout semble en mouvement tout le temps, ou presque, au rythme d’une phrase élastique et nerveuse, la quête sans fin d’un commis-voyageur au bout du rouleau, les allées et venues des trois membres d’un groupe de rock puiné qui produisent du gros...
Éric Dussert
février 2021
Le Matricule des Anges n°220
Dans la nuit de samedi à dimanche
de Nicole Caligaris
2011
Sur la scène occulte des récits de Dans la nuit de samedi à dimanche, la survie implique la mort, réelle ou symbolique, de l’autre. L’humanité en déshérence selon Caligaris. Au gré des sept monologues que comprend Dans la nuit de samedi à dimanche, un thème lancinant et quelques occurrences formelles se dégagent auxquels le lecteur tente de s’agripper bon an mal an. Chaque fois, ou presque, la parole d’un témoin direct, ayant pris part à l’irrémédiable, surgit pour dire le sort funeste d’un alter ego. Entre deux caps, lors d’une échappée nocturne en bord de mer, La Pince, le bras en polio, nage en crabe, s’épuise et se noie, quand, ne pouvant plus le soutenir, son camarade s’éloigne. Au pied d’une maison abrupte, César, clandestin transportant avec lui la...
Jérôme Goude
mars 2011
Le Matricule des Anges n°121
L' Os du doute
de Nicole Caligaris
2006
L’Os du doute, onzième livre de la romancière et essayiste Nicole Caligaris, tourne en ridicule les pratiques et la psychologie du management. Le rire est grinçant et les cadres grimaçants. Avez-vous jamais frayé avec un commando de cadres en action ? Oui, commando, vous avez bien lu. Il y a quelque chose de martial chez les cadres. D’ailleurs la métaphore militaire qui irrigue la langue du management suffit à le prouver : ici on mobilise des troupes, on conquiert des parts de marché, on touche des cœurs de cible, on mène des opérations, on élabore des stratégies, et par-dessus tout on cherche à prendre du galon. Le cadre est un tacticien qui s’ignore. Costumés, cravatés et rasés de près, les « trois gusses », les « trois marioles » qui composent ce commando de choc doivent...
Anthony Dufraisse
juillet 2006
Le Matricule des Anges n°75
Les Chaussures, le drapeau, les putains
de Nicole Caligaris
2003
Le travail expédié, Nicole Caligaris hésite entre se jeter aux pieds d’un amant ou au pied de la Croix. Deux brèves proses par l’auteur des Samothraces. « Nous, encore aphasiques devant le qui ? rituel posé au nouveau venu » écrit Nicole Caligaris au début de Les Chaussures, le drapeau, les putains, un essai sur le travail, ou plutôt une méditation sur l’homme laborieux tel que l’éclairent décisivement deux grands textes : La Condition de l’homme moderne de Hannah Arendt et Si c’est un homme de Primo Levi, ainsi qu’un mythe fondateur, celui de Sisyphe. C’est par cette même question (« Le mystère gagne à s’épaissir. Quelqu’un est passé par moi, se passe de moi ? Qui ? ») que se clôt la préface de François Angelier à un autre texte du...
Eric Naulleau
mai 2003
Le Matricule des Anges n°44
La Dernière chambre/Désir voilé
de Nicole Caligaris , Bertin Philippe
2003
Le travail expédié, Nicole Caligaris hésite entre se jeter aux pieds d’un amant ou au pied de la Croix. Deux brèves proses par l’auteur des Samothraces. « Nous, encore aphasiques devant le qui ? rituel posé au nouveau venu » écrit Nicole Caligaris au début de Les Chaussures, le drapeau, les putains, un essai sur le travail, ou plutôt une méditation sur l’homme laborieux tel que l’éclairent décisivement deux grands textes : La Condition de l’homme moderne de Hannah Arendt et Si c’est un homme de Primo Levi, ainsi qu’un mythe fondateur, celui de Sisyphe. C’est par cette même question (« Le mystère gagne à s’épaissir. Quelqu’un est passé par moi, se passe de moi ? Qui ? ») que se clôt la préface de François Angelier à un autre texte du...
Eric Naulleau
mai 2003
Le Matricule des Anges n°44
Les Samothraces
de Nicole Caligaris
2000
Une gamine, une veuve et une dame-pipi se sentent pousser des ailes. Nicole Caligaris aussi : Les Samothraces ou l’état de grâce littéraire. Après un premier roman très remarqué (La Scie patriotique, 1997) et un récit de voyage aussi admirable que passé inaperçu (Tacomba 2000), voici donc que Nicole Caligaris publie son troisième livre au Mercure de France et confirme sa place parmi les écrivains d’importance. Ah, si Philippe Sollers lui faisait porter le chapeau d’une changeante modernité ou si Amélie Nothomb lui prêtait le sien (de chapeau), ce serait bien le diable si elle ne glanait pas un ou deux prix littéraires ! Las ! Notre auteur se contente d’écrire et de bien écrire, condition ni nécessaire, ni suffisante, pour...
Eric Naulleau
janvier 2001
Le Matricule des Anges n°33