La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Olivier Cadiot

A propos

L'amour des vagues Trois disques et une traduction : riche actualité discographique pour Olivier Cadiot. Enregistrement de sa lecture de janvier de Retour définitif et durable de l’être aimé au Théâtre de la Colline, 14/01/02 est sans doute la meilleure introduction à ce livre : c’est immédiatement drôle, cela permet de bien mesurer où se pose la voix dans la légèreté grave, tendue, du propos très vite envoûtant (coédition P.O.L et Dernière bande -sortie du CD le 13 novembre). Interprétée par Bashung et Chloé Mons à l’occasion de leur mariage, mise en musique par Rodolphe Burger, sa traduction du...
novembre 2002
Le Matricule des Anges n°41

Olivier Cadiot, trois rhinocéros et plus

Chercheuse, amusante, et parfois grave, son œuvre poético-romanesque ne cesse de vivifier notre modernité littéraire. Tentative de photographie d’une œuvre en mouvement depuis une quinzaine d’années. Bonheur d’explorer des formes si mouvantes d’écriture, de livres en livres. Et plus si affinités. Quand dans Fairy queen, son dernier livre, Olivier Cadiot emprunte à Shining (le film) l’image du labyrinthe dans la neige, il est tentant d’y voir la description de sa propre stratégie d’écriture : évoquant ce moment où le poursuivi recule en posant les pieds dans ses propres traces, de sorte à laisser le poursuivant face à une disparition soudaine. Neige blanche. Rien que neige. Pas vu pas...
novembre 2002
Le Matricule des Anges n°41

Un terrain de foot

Comment garder la douleur ? Comment faire passer un poème ? La littérature pour Olivier Cadiot est une affaire de réglage. Comme le martinet s’approchant toujours plus près de la vitre sans jamais la toucher, l’écrivain aux commandes de son Mirage 4 sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur. On imaginait Olivier Cadiot comme ça. Virevoltant sur son siège. Mimant ses propos parfois. Allumant une cigarette. S’emballant. Drôle, ne se prenant pas au sérieux et en même temps hyper précis, très méticuleux dans sa parole, soucieux de celle-ci, très attentif à ne pas se laisser enfermer dans la question, à bien ouvrir le jeu de la pensée dans le dialogue. Et rapide avec ça. Technique...
novembre 2002
Le Matricule des Anges n°41

Ouvrages chroniqués

Histoire de la littérature récente : Tome I
de Olivier Cadiot
2016
L’auteur de Fairy queen propose ses services de coach littéraire aux lecteurs et aspirants écrivains. Histoire de la littérature récente (tome I) joue à cache-cache avec son objet. Sous ce titre pompier s’enchaînent des chapitres aussi courts que fantaisistes : « Oubliettes », « Save the date », « Vroum », « Peupliers » « Pourquoi j’écris de si bons livres »… Morceaux d’un cadavre exquis ? Mots-clefs d’un moteur de recherche ? Miettes d’autofiction ? Autrefois, dans L’Art poetic’ (1988), Olivier Cadiot décortiquait la grammaire, aujourd’hui il feint de livrer en kit non pas un précis d’histoire littéraire, mais un manuel, aussi bien d’écriture que de lecture. Une nouvelle version...
Chloé Brendlé
février 2016
Le Matricule des Anges n°170
Retour définitif et durable de l’être aimé
de Olivier Cadiot
2002
Olivier Cadiot continue d’inventer des espaces à la prose dans le mouvement de la poésie, à une vitesse folle, fluorescente. Nouvel objet littéraire non identifié. Chanson sous la neige et autres histoires. Olivier Cadiot pose un lapin sur la première page de Retour définitif et durable de l’être aimé. Un lapin fluo, d’un vert intense. On savait depuis Lewis Carrol que les lapins ont un problème avec le temps. On sait depuis son magnifique et indispensable Futur, ancien, fugitif1 Olivier Cadiot capable de distorsions spatiales et temporelles effarantes. On l’a vu trafiquer sa prose avec d’hallucinants mélanges poétiques. Alors on attache sa ceinture. On se dit que les virages vont encore une fois se négocier dans les plis. Bienvenue dans le monde virtuel. On s’attend à un puissant démarrage...
Xavier Person
mars 2002
Le Matricule des Anges n°38
Futur, ancien, fugitif
de Olivier Cadiot
Futur, ancien, fugitif est un livre coriace, dur, réticent à se laisser comprendre. Olivier Cadiot, avec un pinceau ferait des toiles non figuratives. Ici, la langue se dévêt de sa fonction de communication, elle reste, pantelante, comme un corps en décomposition qui laisse apparaître dans sa pourriture son essence même. Heureusement, l’auteur a la gentillesse de baliser de çà, de là son roman(?) de brèves et allusives indications sur son travail de laborantin de l’écriture. Plus qu’un manifeste, un mode d’emploi de la lecture cadiotique (?), ces paragraphes symbolisent une écriture en...
Thierry Guichard
janvier 1993
Le Matricule des Anges n°3