La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Écriture

Ouvrages chroniqués

Art brut
de Emile Brami
2001
Loin des rives innocentes de la littérature, avec une grande intelligence de sentiment et un brin d’insolence, Émile Brami offre une visite révoltante au pays de l’art brut. À l’occasion de la rétrospective Jean Dubuffet à Beaubourg, on pouvait s’attendre à ce que déferlent les ouvrages sur Dubuffet, le Musée de l’art brut à Lausanne, ses artistes, l’art et la folie, la psychiatrie et la création, etc. Le déferlement n’eut pas lieu. Hormis cinq ou six gros livres illustrés de la Réunion des musées nationaux, rien. Dans le domaine de la fiction, un roman signé Émile Brami s’impose, seul, sur le sujet. Les auteurs en quête de sujets piquants auraient pu se tenir informés : il y avait dans les asiles de quoi nourrir une foule de romans sur l’art déglingué. Les...
Éric Dussert
décembre 2001
Le Matricule des Anges n°37
Céline
de Emile Brami
2003
Romancier prometteur, Émile Brami arpente les terres céliniennes à la recherche de l’homme Louis-Ferdinand. Portrait documentaire. Réticent à l’autoportrait, Émile Brami use des propres termes de L.-F. Céline : il se trouve « vulgaire et argileux » mais sa bibliographie plaide contre cette opinion. Deux romans, Histoire de la poupée et Art brut (Lmda N°32 et 37) puis le beau Rigor Mortis consacré à des photos de Xavier Lambours ont mis en évidence le talent d’un homme qui voulait devenir peintre. Naturellement, il complète son tableau : « Je n’ai aucun intérêt en tant que personne, je suis marié, j’ai un fils, des chats, un chien, je vis en banlieue et je prends le RER tous les jours ». Émile Brami appartient à la...
Éric Dussert
novembre 2003
Le Matricule des Anges n°48
La Corde
de Stefan aus dem Siepen
2014
Jusqu’où l’homme ligoté par ses désirs peut-il aller ? Loin, très loin dans la fascinante parabole de Stefan aus dem Siepen. Cela commence comme un conte : un clair de lune, une forêt, une maison proprette, une femme aimante, une petite fille. Dans ce tableau de bonheur doux et paisible, que l’auteur prend soin de ne pas situer dans le temps, il ne manque qu’une fêlure, un risque. Il y a bien des loups qui rôdent dans la forêt « d’un noir bleuté ». Les enfants ont d’ailleurs interdiction d’y pénétrer. N’empêche que tout est à sa place dans cette communauté au cours bien réglé ; de leurs gestes simples et familiers, les hommes vaquent aux travaux des champs, les femmes aux tâches domestiques. La moisson est...
mai 2014
Le Matricule des Anges n°153
Histoire de la poupée
de Emile Brami
La Shoah est-elle un objet littéraire ? Émile Brami s’interroge sur les modalités de transmission du Mal. Que dire des camps ?. On aura lu des premiers romans plus insignifiants qu’Histoire de la poupée d’Émile Brami. Celui-ci est dense, bien écrit, il ne manque pas de pages brillantes, il est original. De plus, il jette un trouble qui mérite une attention particulière. Au sens étymologique du terme, ce premier roman est problématique. Le récit s’ouvre sur une comptine inventée par Marie, une jeune juive polonaise issue de la bourgeoisie cachée puis dénoncée avec son père par un paysan polonais. « Un. Maria a peur. Deux. Maria a faim. Trois. Elle tremble. Quatre. Voici les hommes. Cinq. Et leurs désirs. Six....
Éric Dussert
septembre 2000
Le Matricule des Anges n°32
L' Odyssée Cendrars
de Patrice Delbourg
2010
Derrière l’image du bourlingueur, du menteur sublime et du poète flamboyant, c’est la passion de la partance que l’on découvre dans ce volume Quarto, et un pionnier de l’écriture contemporaine. Avec sa dégaine de mauvais garçon, son visage de boxeur, son éternelle cigarette aux lèvres, et sa manche vide, l’image de Cendrars n’aura pas peu contribué à alimenter la légende qui l’entoure. Elle dit qu’il courait déjà le monde à 17 ans, qu’on l’a vu en Chine, en Sibérie, au Canada, dans les mers du sud, chasseur d’éléphant en Afrique, reporter à Hollywood… Voyageur des deux mondes, baroudeur des quatre vents, écrivain mythomane, on aura tout dit de celui qui prétendait ne pas tremper sa plume dans un encrier mais dans la vie. Cinquante après sa mort, il est temps de redécouvrir la...
avril 2011
Le Matricule des Anges n°122
Un amour au pied du mur
de François Salvaing
2012
En 2000, François Salvaing faisait paraître Parti, roman douloureux sur la chute des idéologies, écrit en prenant comme personnage un alter ego, Frédéric Sans, journaliste comme lui et comme lui communiste, mais devenu impotent à la suite d’un accident de santé. Avec Un amour au pied du mur (titre qui va au livre comme un verre de coca avec un bon foie gras), l’écrivain revient sur le moment où l’effondrement du bloc communiste signait l’échec d’un engagement politique sacerdotal. Cette fois, il prête à Gilbert Bessou des traits qui appartiennent à Salvaing François. Gilbert Bessou...
octobre 2012
Le Matricule des Anges n°137

Auteurs