La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Éoliennes

A propos

Un vent nouveau Difficile de ne pas remarquer les livres produits par une jeune maison d’édition : éolienne dont le travail soigné met de très beaux textes à la portée de tous. Sortie notamment de Huttes à la lisière de Luc Dietrich. Ici, un bonhomme de terre cuite pointe son museau à travers une découpe ronde sur la couverture du roman d’Isabelle Duval Un Homme à la mer (mai 1994), là le dessin coloré d’un roi couronné, apparaît à travers la découpe de la couverture de L’Enfance de Salomon de Claude-Henri Rocquet (décembre 1994) ; pour La Finale de la coupe du monde d’Alain Adaken (mai 1994), le lecteur a droit à un papier d’orange sérigraphié en page 5. Les livres réalisés par Xavier Dandoy sont ainsi faits qu’on a tout de suite envie de les faire visiter. Beaux, agréables autant au toucher qu’à la lecture, on en...
juin 1995
Le Matricule des Anges n°12

Ouvrages chroniqués

L' Alphabet plutôt que rien
de Constance Chlore
2017
Qu’elle joue d’un trouble étrange entre organique et linguistique, l’écriture de Constance Chlore ne se départit jamais de son goût de sommation totale. Neuf et inattendu ce qui prend forme dans la langue, ce qui se prononce du réel dans le nouveau livre de Constance Chlore. Succédant à Atomium (Atelier de l’agneau, 2013) – dont l’écriture plurielle, tout en spirales de vertiges sur fond d’inapaisé et d’inassouvi, faisait tourner la langue autour d’un rêve de monde ouvert au mouvant de l’incommensurable du désir –, L’Alphabet plutôt que rien donne corps à l’audace par quoi tout commence. Il conjugue l’énergie et le chaos des commencements à l’envie sauvage de chevaucher les temps, d’enjamber les espaces. « Je m’étends dans ce que j’ai...
Richard Blin
octobre 2017
Le Matricule des Anges n°187
Les Hauts cris
de Norge
Inédits parce que posthumes (1989-1990), ces poèmes de Norge, fort bellement rassemblés par Éolienne, composent un ensemble touchant, où le choix du poète français de maintenir généralement la versification égale une inspiration d’une santé et d’un humour sans faille. Qu’il regarde le règne animal, réécrive à sa manière des faits légendaires ou tourne en dérision la nature humaine, Norge fait preuve d’une inventivité heureuse dans ses trouvailles, ainsi, dans Couveuse, cette poulette apitoyée par des œufs abandonnés : « Affreuse hélas fut sa terreur/ Un beau matin de voir éclore/ Deux...
Marc Blanchet
août 1999
Le Matricule des Anges n°27
La Seule Femme vraiment noire
de Charles Duits
2016
Charles Duits relaie la parole d’une entité divine à la peau noire, dans un livre qui tient d’un château de cartes dont toutes les cartes sont des châteaux. La lecture de Charles Duits (1925-1991) est une illumination ou n’est rien, écrivait-on dans ces colonnes en rendant compte du Pays de l’éclairement et de La Conscience démonique (Le Bois d’Orion, 1994). Une assertion dont le bien-fondé se vérifie à chaque page de La Seule Femme vraiment noire, un ouvrage inédit dont on ne connaissait que des extraits et auquel il travailla dix ans. Né à Neuilly-sur-Seine, d’un marchand d’art néerlandais et d’une Américaine, Charles Duits suit ses parents aux États-Unis pour échapper aux nazis. À 17 ans, il rencontre, à New York, André Breton, fréquente...
Richard Blin
octobre 2016
Le Matricule des Anges n°177
Le Treizième signe
de Xavier Dandoy
2003
Ancien élève des Arts déco, Xavier Dandoy aurait tout aussi bien pu suivre les cours de l’école Estienne où sont formés les typographes français. Déjà connu des lecteurs de Luc Dietrich et de René Daumal pour ses éditions à l’enseigne de l’Éolienne, il signe un petit traité typographique très plaisant consacré aux signes de la ponctuation ancienne et moderne. Jonglant avec une maquette colorée et extravagante, Xavier Dandoy rappelle l’histoire des douze signes usuels ([ :.![…, etc. et s’inspire des inventions telles que le « point de poésie » (J. Blaine), le « trait de pensée » que l’on...
Éric Dussert
février 2004
Le Matricule des Anges n°50

Auteurs