La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Virgile

A propos

Chercheur en densité intime Créées en 1998, les éditions Virgile traquent les textes en prose ou en poésie pour dire quelque chose de notre intime. Avec une belle part faite aussi à l’art et à la bibliophilie. Un mauvais procès menace aujourd’hui sa bonne croissance. Daniel Legrand a quelque chose de très doux : son sourire ne se dépare pas d’une retenue qui n’est peut-être que l’expression de la timidité. Pour amorcer l’entretien, il aurait souhaité une déambulation dans un musée, mais pour des raisons de commodité, on opte pour un verre de Saint-Véran à la table d’un café. L’éditeur vient de lancer un appel à soutenir sa maison d’édition. Dans le cadre de sa collection « Suite de sites », il a publié des textes d’auteurs invités en résidence en Franche-Comté où Virgile vient d’établir son siège social. Parmi les titres publiés se trouvait un long...
mars 2005
Le Matricule des Anges n°61

Ouvrages chroniqués

Avant l’éclipse
de François Migeot
2004
Six nouvelles tendues vers la ténuité de la condition humaine révèlent le talent de François Migeot, un penseur qui manie une prose accordée à l’oreille du poète. On est parfois saisi par une voix, un ton, quelque chose qui nous emporte au-delà du sens, dans les tessitures d’une langue faite d’abord de sonorités et d’images, qui charrie en ses phrases la sensation indicible d’un état de la conscience. Ce n’est pas simplement une petite musique ou les ors majestueux d’une langue qui brille. C’est quelque chose qui a partie liée avec l’expérience d’être mortel. Parfois, en revanche, c’est une pensée qui nous entraîne, nous conduit face au miroir profond où l’on se reconnaît tel qu’on ne s’était jamais vu. Part solitaire d’une humanité qui nous...
Thierry Guichard
mars 2005
Le Matricule des Anges n°61
De la distraction
de Franck André Jamme
2005
Questions sans réponses. Énigmes légères. Bonheur discret de la poésie. Tentatives nocturnes. Qu’est-ce qu’une lecture distraite nous fait nous demander De la distraction ? Que serait une lecture dont la distraction serait le principe actif, le moteur de lisibilité ? Comment lire un livre sans être vraiment tout à fait à sa lecture, en y étant sans y être ? Comment être un lecteur de biais, comment lire une phrase de profil, comment lire une phrase dans sa dimension rêveuse, dans un relatif flottement, comment lire une phrase sans savoir trop quoi en faire, comment, en fait, intégrer dans la lecture de cette phrase le fait que nous n’en soyons pas exactement le lecteur, comment se...
Xavier Person
juin 2005
Le Matricule des Anges n°64
Esthétique de la course à pied Illustration(s) de Jacques Pilet
de Daniel de Roulet
2010
S’il court souvent, le Suisse Daniel de Roulet n’est pas pour autant un homme pressé. L’écrivain s’inscrirait plus volontiers dans la famille des plumitifs flâneurs, tant l’activité pédestre libère chez lui l’art de l’observation : celle des paysages autant que celle de ses semblables. Ses courses sont à l’opposé des textes recueillis ici : elles sont longues, semi-marathoniennes parfois, ils sont brefs et n’excèdent pas souvent les cinq pages. Elles nécessitent du souffle et un goût pour la souffrance, ils se lisent d’un trait dans cet épicurisme léger que génère parfois une expression...
Thierry Guichard
mars 2010
Le Matricule des Anges n°111
Hans Arp
de Paul Louis Rossi
2006
Deux livres inaugurent la nouvelle collection « Carnet d’ateliers » aux éditions Virgile. Ou comment des écrivains peuvent nous aider à voir le travail des artistes. D’un format presque carré (21x17 cm), sobres mais élégants, les deux premiers livres de la collection consacrée à l’art chez Virgile, évoquent deux figures liées au surréalisme : Joan Miró et Hans Arp. Entre l’évocation et la biographie, Raymond Queneau et Paul Louis Rossi esquissent une approche sensible de l’art. Une manière subtile de donner à voir. La préface de Dominique Charnay qui introduit la suite de textes de Raymond Queneau consacrés à Joan Miró replace la rencontre des deux hommes sous l’ère du surréalisme. Faisant revivre le Paris artistique des années 20 et 30, le préfacier...
Thierry Guichard
avril 2006
Le Matricule des Anges n°72
Joan Miró
de Raymond Queneau
2006
Deux livres inaugurent la nouvelle collection « Carnet d’ateliers » aux éditions Virgile. Ou comment des écrivains peuvent nous aider à voir le travail des artistes. D’un format presque carré (21x17 cm), sobres mais élégants, les deux premiers livres de la collection consacrée à l’art chez Virgile, évoquent deux figures liées au surréalisme : Joan Miró et Hans Arp. Entre l’évocation et la biographie, Raymond Queneau et Paul Louis Rossi esquissent une approche sensible de l’art. Une manière subtile de donner à voir. La préface de Dominique Charnay qui introduit la suite de textes de Raymond Queneau consacrés à Joan Miró replace la rencontre des deux hommes sous l’ère du surréalisme. Faisant revivre le Paris artistique des années 20 et 30, le préfacier...
Thierry Guichard
avril 2006
Le Matricule des Anges n°72
Les Unités perdues
de Henri Lefebvre
2004
Le rêve d’une œuvre est-il supérieur ou égal à sa réalité ? Du complexe de castration en littérature. Vous n’avez pas vraiment écrit ce livre, cher Henri Lefebvre, et il faudrait que je vous écrive ? Vous établissez dans ce livre une simple liste de livres, de peintures, d’œuvres diverses, d’objets qui, soit n’ont jamais existé qu’à l’état de projets, soit ont bien existé mais furent détruits, effacés, d’une manière ou d’une autre toujours perdus. Vous nous donnez à lire une « litanie des manques », une énumération de ce que nous ne pourrons jamais voir, lire ou entendre, vous ne nous désignez que des disparitions. Un peu comme Marcel Duchamp qui proposait le moulage d’un sexe de femme,...
Xavier Person
février 2005
Le Matricule des Anges n°60

Auteurs