La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Anne Riera

Articles

Le Monde m’était promis

de Jean-Louis Serrano
Le silence des agneaux Le pays n’est jamais cité, il est pourtant de ceux dont on souhaiterait qu’il n’ait jamais existé, dévasté par une guerre fratricide, les Casques bleus impuissants, à cheval sur le fil de la haine. De part et d’autre d’une colline, trois personnages murés dans leur solitude, le cœur et l’âme désertés. Trois monologues qui alternent en de courts chapitres. Une femme, pauvre lambeau de chair tuméfié, labouré. « La guerre a fait de nous des armes à retardement. Le plus fort a semé dans nos ventres des enfants qui finiront de nous tuer, plus tard. » Dans la ferme, en face, un homme. Le...
novembre 2003
Le Matricule des Anges n°48

Mort d’un Chinois à Havane

de Leonardo Padura

Mort d’un chinois à la Havane

En 1987, Leonardo Padura enquête pour le compte du quotidien Juventud Rebelde sur le quartier chinois de La Havane. De ce reportage, qui devait nourrir un film documentaire puis un recueil d’articles, Padura a voulu aussi faire un roman. En marge de sa tétralogie entamée avec Passé parfait, il décida donc de faire reprendre du service au personnage du Conde. Ce qu’on regrette presque dès les...
décembre 2001
Le Matricule des Anges n°37

Le carnaval infernal de Melo

Née avec l’école de la littérature urbaine au Brésil, Patrícia Melo brosse un portrait sans concession de la ville de Rio. Un chaudron livré à la violence, la drogue et la corruption, sous l’oeil affamé des caméras. Devant les caméras du monde entier, des gamins, Nike aux pieds et mitraillette en bandoulière, narguent l’objectif. Ils ont quinze ans, ils sont trafiquants de drogue, ce sont les maîtres des favelas de Rio. Petit Roi voudrait être comme eux, un cow-boy respecté, craint, aimé aussi. Un héros de fait divers. Il n’a pas dix ans et appartient déjà à un gang ; il surveille pour ses aînés...
décembre 2001
Le Matricule des Anges n°37

Madrid, cette année-là

de Daniel Chavarria

Madrid, cette année-là

Dire que la réalité dépasse la fiction est plus qu’un confortable lieu commun. À plus de 60 ans, l’Uruguayen Daniel Chavarría en a fait l’expérience. Parti sur les traces de son premier amour, cet auteur de romans policiers, pris à son propre jeu, a découvert un véritable personnage de roman. En 1953, Chavarria a 19 ans. Il rencontre Gaby, belle, manipulatrice et mariée. Pendant un an, il...
septembre 2001
Le Matricule des Anges n°36

La Porte de l’eau

de Rosetta Loy

La porte de l’eau

Tout ce qui fait la fine architecture des romans de Rosetta Loy est déjà présent, suggéré dans cette oeuvre de jeunesse récemment revue par l’auteur. L’Italie de l’entre-deux-guerres, sa bourgeoisie aisée, encaustiquée, son antisémitisme lentement distillé autour des services à thé et les Della Seta, retranchés derrière leurs voilages, ces voisins juifs emportés dans la tourmente d’un...
septembre 2001
Le Matricule des Anges n°36