La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Chloé Brendlé

Message Envoyer un message

Chloé Brendlé

Articles

Chemin faisant Marie-Hélène Lafon écrit d’où elle vient et revient. Après ses portraits de grands solitaires dans Joseph ou Nos vies, elle renoue les fils d’une famille avec Histoire du fils, qui est aussi l’histoire d’une œuvre, entre appartenance et arrachement. Derrière le fils du titre de son nouveau roman, il y a les parents, absents mais bel et bien réels ; comment se construit-on dans le manque ? Comment un paysage à la fois géographique et familial imprime-t-il un caractère ? Comment invente-t-on sa vie ? Marie-Hélène Lafon s’attable pour retracer le parcours de ses personnages et le sien. La figure paternelle est présente dans votre première nouvelle (« Liturgie »), mais se fait plus discrète dans la suite de vos livres ; elle revient dans Les Pays, et devient dans Histoire du fils celle d’un père par défaut. Pourtant, ce nouveau récit...
octobre 2020
Le Matricule des Anges n°217

Des saisons et des hommes

À travers quelques morceaux choisis de vies, Marie-Hélène Lafon esquisse les hasards d’une lignée au XXe siècle et ce que ce serait de transmettre, malgré tout. Un roman solaire et elliptique. Ça commence par le toucher, de petits pieds nus sur un parquet à l’aube, mi-joie mi-aguets, puis il y a les odeurs. C’est à Chanterelle, c’est une épiphanie et une chute. C’est un roman plus fragmenté que les autres. La narration oscille entre deux bords du siècle, un jour de printemps 1908 - un jour de printemps 2008, va et vient entre les deux en désordre, et à l’appui de plusieurs pays, du...
octobre 2020
Le Matricule des Anges n°217

Fort intérieur

Dans Histoire du fils, son nouveau roman, Marie-Hélène Lafon remet sur le métier des figures familiales et le pays natal. L’occasion d’entrer dans son « terrier des villes » et de capter (un peu de) la profonde, singulière énergie qui anime ses textes depuis vingt ans. Elle a un « terrier des champs » et un « terrier des villes ». C’est dans le second qu’on la rencontre, situé dans le douzième arrondissement de Paris, quartier dont elle a fait la matière de Nos vies (2017). On s’attendait, comme l’héroïne de ce récit, Jeanne, à trouver une « exaltée à froid », austère et habitée. Quelqu’un qui passe à « La Grande Librairie » mais qui reste un peu hors du...
octobre 2020
Le Matricule des Anges n°217

Histoires de la nuit

de Laurent Mauvignier

Rompre le charme

Avec Histoires de la nuit, Laurent Mauvignier nous incruste dans le cauchemar d’une fête d’anniversaire. Conteur de la solitude et des consciences mauvaises, il décompose et recompose nos petites appartenances. On l’avait laissé en 2016 au Kirghizistan, en compagnie d’une femme à demi mourante, rescapée d’une longue chevauchée avec son fils. On le retrouve en territoire franchouillard, « un bled pourri du centre de la France, au milieu de rien, de champs suintant le pesticide et le cancer, l’ennui, la désertification et le ressentiment », La Bassée, arrière-pays fictif connu des lecteurs de...
septembre 2020
Le Matricule des Anges n°216

Augustin Mal n’est pas un assassin

de Julie Douard

Augustin Mal n'est pas un assassin de Julie Douard

Du constat qui lui sert de titre, ce livre propose une démonstration aussi imparable que grinçante. Augustin Mal, donc, n’est pas un assassin ; la preuve, ce n’est pas lui qui a zigouillé le caniche du voisin, et ce n’est pas la mort qu’il fera subir à Gigi, la femme convoitée. Augustin ne va pas si mal donc même s’il se souhaiterait plus mâle. Augustin serait presque bien sous tous rapports....
juin 2020
Le Matricule des Anges n°214