La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Christine Plantec

Message Envoyer un message

Christine Plantec

Articles

Le Visage volé. Poésies complètes 1981-1991

de Jean-Louis Giovannoni
La moindre des choses La poésie de Jean-Louis Giovannoni, en apparence minimaliste et distanciée, expose la brèche par laquelle le sujet, à chaque instant, se risque. Le visage volé est un petit livre de 16 pages, aux dimensions modestes, imprimé sur un papier qui laisse passer la lumière. C’est le premier ouvrage des Éditions Unes, réalisé sur une presse typographique manuelle par leur fondateur Jean-Pierre Sintive (disparu cette année), nous sommes en 1981 ». C’est par ces mots que commence la préface de celui qui dirige cette maison d’édition depuis 2011, François Heusbourg. 2021 : les Éditions Unes fêtent leur 40 ans, l’ouvrage, au titre éponyme, reprend les dix premières années de poésie de Jean-Louis Giovannoni. À l’exception de Garder le mort,...
juin 2021
Le Matricule des Anges n°224

Les Deux domaines de la solitude

de Pierre Patrolin

Voyager, boire et faire l’amour

En 2018, Pierre Patrolin publiait J’ai décidé d’arrêter d’écrire. Trois ans plus tard, nous retrouvons le romancier avec son univers déroutant et ses intrigues ordinaires, où tout devient possible. Pierre Patrolin a 57 ans lorsqu’il commet un premier roman de plus de 750 pages dans lequel un homme effectue La Traversée de la France à la nage (P.O.L, 2012). Dix ans plus tard, les obsessions sont intactes, les exigences bien chevillées au corps. Les Deux Domaines de la solitude est l’itinérance d’un homme et d’une femme entre le Vaucluse et la Gironde. Ayant abandonné leur voiture de...
mai 2021
Le Matricule des Anges n°223

Journal d’un explorateur noir au pôle Nord

de Matthew Henson

Noir sur fond blanc

Peary et Henson ont conquis le pole Nord. L’un est blanc et célébré, l’autre noir et occulté. Ce dernier fait le récit de leur ultime expédition. Au début du XXe siècle, on se plaît à rêver d’un monde dont on dresserait l’inventaire et dont on achèverait la clôture. Seuls quelques territoires n’ont pas été foulés par l’homme. C’est le cas du pôle Nord. Blanc, silencieux, hostile, d’une température moyenne annuelle de -37 °C, il est un point perdu au milieu de l’océan Arctique et si notre imaginaire conçoit tous les obstacles auxquels...
avril 2021
Le Matricule des Anges n°222

Ancienne éternité

de Christian Dotremont

Ancienne éternité de Christian Dotremont

Ce livre donne à voir le parcours du poète Christian Dotremont, entre 1940 et 1953. Il n’a que 17 ans lorsqu’il publie son premier texte et le voilà qui, très vite, accède au cercle select des avant-gardes surréalistes belges puis françaises sans que son esthétique ne procède d’aucun automatisme. La spécificité de Dotremont est ailleurs et elle semble avoir guidé le choix des sept ensembles...
avril 2021
Le Matricule des Anges n°222

Le Corps et ses raisons

de Jean Starobinski

Histoire de la médecine

de Jean Starobinski

La certitude sensible

En 2020, Jean Starobinski aurait eu 100 ans. L’occasion de faire retour sur le parcours de cet intellectuel hors pair qui entretint avec la médecine des liens fidèles et féconds. Licencié ès Lettres en 1942, Jean Starobinski s’inscrit à la faculté de médecine la même année. En 1948, il intervient à Genève, sa ville natale, en tant qu’assistant médecin à l’hôpital et professeur de littérature à l’Université. Une double compétence qui continuera jusqu’au bout d’amender sa réflexion et placera l’intellectuel dans une position tout à fait à part. Deux livres témoignent de...
janvier 2021
Le Matricule des Anges n°219