La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Christine Plantec

Message Envoyer un message

Christine Plantec

Articles

Les Filles de Monroe

de Antoine Volodine
L'outremonde d'Antoine Volodine Ou une pierre de plus à l’édifice post-exotique, entre différence et répétition, le droit et le plaisir de dire encore. Après la forêt vierge dans Le Nom des singes (1994), la péninsule chinoise de Macau (Le Port intérieur, 1999), la ville imaginaire d’Oulang-Oulane (Songes de Mevlido, 2007) ou encore le kolkhoze sibérien de Terminus radieux (2014), c’est au cœur de l’immensité concentrationnaire d’une cité psychiatrique que se déploie Les Filles de Monroe. Univers post-apocalyptique où se côtoient des vivants et des morts, relations régies par des rapports hiérarchiques faits de défiance, de mensonges, de manipulations, le Parti, ou du moins ce qui reste de ses idéaux, doit être sauvé et c’est depuis...
septembre 2021
Le Matricule des Anges n°226

Pourquoi le style change-t-il ?

de Gilles Philippe

Vies des formes

Le dédale théorique est vertigineux concernant le style littéraire et son évolution. Gilles Philippe, avec conviction, avance dans la pluralité des causes et des temporalités. S’interroger sur ce qu’est le style est une gageure. Mais s’interroger sur les raisons pour lesquelles le style change est de l’ordre du défi intenable. C’est pourtant celui que relève le professeur de linguistique Gilles Philippe dans son dernier ouvrage et l’investigation qu’il y mène est stimulante. Le style change, mais pourquoi ? Entre ceux qui considèrent qu’une « pratique...
juillet 2021
Le Matricule des Anges n°225

Le Visage volé. Poésies complètes 1981-1991

de Jean-Louis Giovannoni

La moindre des choses

La poésie de Jean-Louis Giovannoni, en apparence minimaliste et distanciée, expose la brèche par laquelle le sujet, à chaque instant, se risque. Le visage volé est un petit livre de 16 pages, aux dimensions modestes, imprimé sur un papier qui laisse passer la lumière. C’est le premier ouvrage des Éditions Unes, réalisé sur une presse typographique manuelle par leur fondateur Jean-Pierre Sintive (disparu cette année), nous sommes en 1981 ». C’est par ces mots que commence la préface de celui qui dirige cette maison d’édition depuis...
juin 2021
Le Matricule des Anges n°224

Les Deux domaines de la solitude

de Pierre Patrolin

Voyager, boire et faire l’amour

En 2018, Pierre Patrolin publiait J’ai décidé d’arrêter d’écrire. Trois ans plus tard, nous retrouvons le romancier avec son univers déroutant et ses intrigues ordinaires, où tout devient possible. Pierre Patrolin a 57 ans lorsqu’il commet un premier roman de plus de 750 pages dans lequel un homme effectue La Traversée de la France à la nage (P.O.L, 2012). Dix ans plus tard, les obsessions sont intactes, les exigences bien chevillées au corps. Les Deux Domaines de la solitude est l’itinérance d’un homme et d’une femme entre le Vaucluse et la Gironde. Ayant abandonné leur voiture de...
mai 2021
Le Matricule des Anges n°223

Ancienne éternité

de Christian Dotremont

Ancienne éternité de Christian Dotremont

Ce livre donne à voir le parcours du poète Christian Dotremont, entre 1940 et 1953. Il n’a que 17 ans lorsqu’il publie son premier texte et le voilà qui, très vite, accède au cercle select des avant-gardes surréalistes belges puis françaises sans que son esthétique ne procède d’aucun automatisme. La spécificité de Dotremont est ailleurs et elle semble avoir guidé le choix des sept ensembles...
avril 2021
Le Matricule des Anges n°222