La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Malika Person

Message Envoyer un message

Articles

L' Homme qui voulait apprendre à marcher aux poissons

de Henri Galeron , Edward Lear
L'esprit de la lettre Après avoir illustré en 2005 chez Motus les excellents Poèmes sans queue ni tête de François David, l’auteur-illustrateur Henri Galeron revient à la charge et signe ses propres adaptations des « limericks » ou plus exactement des « nonsense verses » de l’auteur anglais Edward Lear. L’intérêt du travail d’Henri Galeron est sans conteste celui de ses illustrations qui représentent admirablement l’absurde et le non sens par des associations et des situations improbables - en plus de la réussite de l’adaptation des poèmes (retranscrits aussi dans leur langue originale). Surplombant les textes...
juillet 2008
Le Matricule des Anges n°95

L' Eté de Garmann

de Stian Hole

Même pas peur !

À travers l’angoisse qu’éprouve un enfant la veille de la rentrée scolaire, Stian Hole explore les peurs à chaque âge de la vie. Un album stupéfiant. L’Été de Garmann relate la dernière journée de vacances en famille d’un petit garçon de 6 ans. Du haut d’un prunier, Garmann observe la nature, l’été qui tire à sa fin, et plus particulièrement ses trois vieilles tantes venues lui rendre visite. « Avec leur hernie, leur arthrose et leur gâteau meringué », elles « débarquent d’un autre temps ». Face aux fins annoncées d’une saison ou d’une...
mai 2008
Le Matricule des Anges n°93

L' Amour vache

de Rachel Corenblit

Corps à corps

Dans son deuxième livre, Rachel Corenblit relate des moments remuants dans la vie d’adolescents fascinants et terrifiants. L’Amour vache rassemble huit nouvelles reliées entre elles par le motif de l’adolescence en crise. De ce motif, Rachel Corenblit tire de nombreux fils, saisissant comme sur le vif, des instantanés de la vie de jeunes adolescents. L’auteur détaille leurs multiples vulnérabilités, leur ressenti sans omettre les réactions des parents face à leur enfant en souffrance. Les mères sont...
avril 2008
Le Matricule des Anges n°92

Neige

de Keiko Maeo

L’échappée

La ville sous la neige est prétexte à une petite fille toute vêtue de rouge (qui n’est pas sans évoquer graphiquement l’Émilie de Domitille de Pressensé) pour vivre une riche expérience sensorielle et sensuelle sous les yeux d’un petit chien inconnu. Elle écoute les bruits étouffés et les silences, elle regarde les flocons tomber, les goûte, elle couvre le parterre enneigé des empreintes de...
mars 2008
Le Matricule des Anges n°91

Gadji

de Lucie Land

L’élévation des corps

Une jeune Rom raconte sa vie en « temps réel », une oscillation permanente entre contemplation et accélération. Un premier roman exaltant. Le récit que fait Katarina, 11 ans, est à mettre directement en parallèle avec une bande-son éclectique imprimée en regard d’un proverbe Rrom en introduction du roman : « Ne te demande pas si tu dois vivre ou mourir mieux vaut chanter ». L’auteur Lucie Land applique ce principe tout le long de son roman. Sa jeune héroïne est telle une funambule en équilibre sur un fil très haut placé, ce qui...
mars 2008
Le Matricule des Anges n°91