La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Pascal Paillardet

Articles

Coups de feu sur la ville Claude Mesplède lance les premiers titres de la collection « Noir urbain » (Autrement), qui passe au crible du polar la cité contemporaine. Dans la chambre noire du polar, où les bains ont l’odeur du sang, les tirages sèchent au cou des pendus. Dans ce laboratoire, l’écriture est une manière d’émulsion. « Le personnage central d’un roman noir joue le rôle d’un révélateur. Peu importe qu’il soit commissaire, détective privé ou agent immobilier, l’essentiel est qu’il soulève les coins du tapis pour montrer au lecteur que des mégots ont été cachés dessous. Dans un polar, le héros se penche derrière les rideaux, racle la poussière en quête des vérités enfouies ». Depuis sa découverte au début des années 1960 du roman noir...
juin 2004
Le Matricule des Anges n°54

Étourdissements

de Jean-Pierre Le Dantec

Amères retrouvailles

De la fournaise des années soixante-huitardes aux braises mal éteintes, Le Dantec décrit les étourdissements d’une génération utopique. Trente ans après, comme des fanaux vacillants, les pétales d’une fleur de coquelicot scintillent dans les brumes de sa mémoire. Typographe, survivant d’un printemps incendiaire qui brisa quelques illusions, Jean s’est réfugié à Trévarez, en Bretagne. Ancien imprimeur parisien, il se croit hors d’atteinte des rappels d’une « époque poussiéreuse ». S’il s’acharne à réparer l’avarie des...
octobre 2003
Le Matricule des Anges n°47

Né quelque part

Dans un premier roman ambitieux par l’acuité de son propos, Oliver Rohe décrit l’échec d’une tentative pour se libérer de la camisole des origines. Rares sont les écrivains qui osent, dès leur première pelletée de prose, s’affranchir du labour où trépignent des Champollion de bacs à sable. Sur ces parcelles cent fois ameublies, des Cripure en pain de mie s’affairent à déchiffrer les plis de leurs nombrils et hasardent des postures pour dissimuler l’affaissement de la pensée. À 30 ans, Oliver Rohe s’est retranché de cette coopérative des...
septembre 2003
Le Matricule des Anges n°46

Farce sur ordonnance

Honfleur, Alphonse Allais renaît dans un insolite laboratoire abrité dans la pharmacie où, dès son enfance, l’écrivain s’exerça à de distrayantes blagues chimiques et physiques. Place Hamelin, à Honfleur, des maisons maigres d’épaules se froissent les côtes à quelques encablures du rivage. On y accède au pied à coulisse, on en sort tout ratatiné et froissé. Sous le pavillon de l’éminente Pharmacie du Passocéan, derrière une haute façade de brume dévorée par une ancienne réclame louant un méritoire « Remède contre le mal de mer », l’une de ces demeures effilées...
septembre 2003
Le Matricule des Anges n°46

Le Voyage

de Sergio Pitol

Le lézard et le dinosaure

C’était une manière d’injustice. Avec une déconcertante partialité, les centaines de pages du journal intime de Sergio Pitol, diplomate mexicain en poste à Prague de mai 1983 à septembre 1988, s’étaient refusées à accueillir le témoignage de son séjour dans la cité de Franz Kafka. Après avoir parcouru ses cahiers, dans l’espoir de rédiger une « chronique littéraire dans un mode...
juillet 2003
Le Matricule des Anges n°45