La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Thierry Cecille

Message Envoyer un message

Thierry Cecille

Articles

Les Vieux Garçons

de Alain Claude Sulzer
La mort lente Au printemps 1870, sous les yeux de son frère Edmond, Jules de Goncourt affronte le délire et l’aphasie : Alain Claude Sulzer scrute cette débâcle. Tout ce qui dans ces pages va nous être raconté pourrait peut-être s’intituler Histoire d’un déni. Lorsqu’il relate dans son Journal la mort de son frère, Edmond de Goncourt écrit en effet : « M’interrogeant longuement, j’ai la conviction qu’il est mort du travail de la forme, de la peine du style ». Depuis des années, ils travaillent ensemble à produire des romans qui s’efforceraient de rendre compte de la réalité mais avec une acuité d’expression, une recherche de précision que certains admirent (dont Zola) mais que d’autres taxent parfois méchamment d’« écriture artiste ». Ce sont...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233

Maison de jour, maison de nuit

de Olga Tokarczuk

Vies parallèles

D’un village de Basse-Silésie, Olga Tokarczuk fait surgir, tel un magicien de son chapeau, des récits mêlant l’Histoire à la Nature, le réel au merveilleux. Dans son discours lors de la remise du prix Nobel en 2018 (voir Lmda N°218), Olga Tokarczuk évoquait la difficulté pour l’écrivain d’affronter le monde actuel, confus, labyrinthique, en combattant le « brouhaha », la « cacophonie » de l’infini commentaire. Alors qu’il y a près de cent ans Walter Benjamin prédisait déjà sa disparition, elle en appelait à la responsabilité de celui qu’elle...
octobre 2021
Le Matricule des Anges n°227

Madame Hayat

de Ahmet Altan

Les insoumis d’Ahmet Altan

Voix forte venue d’une Turquie bâillonnée, l’écrivain nous offre un riche roman d’apprentissage, éducation sentimentale et politique cruelle. Fazil, personnage principal et narrateur, l’avoue lui-même : il est coupable et victime à la fois de son « indécision pathologique ». Tel le Frédéric Moreau de Flaubert, il semble incapable de faire des choix et de s’y tenir, d’autant plus que la ruine de sa famille l’a privé des quelques certitudes que l’aisance financière permettait. Une passion pourtant, dès l’abord, constitue pour lui...
septembre 2021
Le Matricule des Anges n°226

Rien ne t’appartient

de Nathacha Appanah

Rien ne t'appartient de Nathacha Appanah

Une femme, veuve depuis peu, est la proie de visions : un « garçon », venu du passé, se trouve à ses côtés dans son appartement en désordre, les gestes d’une danse apprise jadis s’introduisent dans ses membres, elle rêve d’une rizière, « tableau vivant » dans lequel ses pieds « s’enfoncent dans une boue fraîche et délicate »… Eli, le fils de l’homme qu’elle a aimé, ne parvient pas à dialoguer...
septembre 2021
Le Matricule des Anges n°226

Le Dernier Istanbul

de Murathan Mungan

Passe l’été

de Murathan Mungan

Des vies désolées

éloignée de la trépidante capitale actuelle, c’est dans une Istanbul grise et mélancolique que tentent de vivre les personnages de Murathan Mungan. Alors que nous avions pu découvrir Murathan Mungan dans la belle collection « Lettres turques » dirigée par Timour Muhidine chez Actes Sud, c’est désormais Sylvain Cavaillès et les éditions Kontr qui nous permettent d’explorer les territoires si particuliers de cet écrivain. Mungan, en effet, est en même temps reconnu dans son pays et sans doute considéré comme excentrique ou du moins...
juillet 2021
Le Matricule des Anges n°225