La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Valérie Nigdélian

Message Envoyer un message

Valérie Nigdélian

Articles

L' Exposition

de Nathalie Léger
Aux vaincues Réédition du premier roman de Nathalie Léger, un étrange paysage de ruines où la photographie révèle toute sa puissance spectrale. Avant le très remarqué Supplément à la vie de Barbara Loden (2012) ou La Robe blanche (2018), il y a eu L’Exposition (2008), que les éditions P.O.L rééditent en poche. Comme eux portrait d’une femme défaite – ici de l’« immobile et féroce » comtesse de Castiglione, là de la cinéaste Barbara Loden ou de la performeuse Pippa Bacca –, L’Exposition est né d’une fascination – « énorme et dissi-mulé(e), incompréhensible, puissant(e), plus puissant(e) que vous » – pour une figure marquante du XIXe siècle et son destin brisé. D’elle, la narratrice ne sait rien avant de tomber, dans une vieille...
juin 2020
Le Matricule des Anges n°214

La Fin de la Société Carbonifère

de Henri-Alexis Baatsch

Sous les cendres

Entre récit d’enfance et histoire collective, la méditation sensible et politique d’Henri-Alexis Baatsch sur la fin d’une époque. Ouvrir une fenêtre (…) sur le passé ». Marquer un temps d’arrêt et entreprendre un voyage dans le temps et l’espace du souvenir. Revisiter l’enfance et « secoue(r) (s)a vieille tête » (Chamisso) face à un monde irrémédiablement enfui : La Fin de la Société carbonifère, mémoires de l’écrivain, critique d’art, traducteur et dramaturge Henri-Alexis Baatsch (né en 1948), traverse vingt ans de...
juillet 2016
Le Matricule des Anges n°175

Louise Bourgeois face à face

de Xavier Girard

Dans la toile de louise bourgeois

Un voyage initiatique dans l’univers de la plasticienne, sous l’égide de l’écrivain et critique d’art Xavier Girard. On n’en finit pas de (re)découvrir la place fondamentale que tient Louise Bourgeois dans l’art contemporain. Après le portrait intime, en forme de monologue intérieur, que Jean Frémon lui consacrait en début d’année chez P.O.L (Calme-toi, Lison), et en attendant la somme que les éditions Hazan publieront en septembre (Géométries intimes, par le critique d’art Robert Storr), c’est au Seuil que...
avril 2016
Le Matricule des Anges n°172

Il pleut sur la Grèce

Portrait intime d’un pays en crise avec la première traduction en France de l’écrivain et journaliste Chrìstos Ikonòmou – entre désenchantement et espoir. Il pleut beaucoup dans les nouvelles de Chrìstos Ikonòmou. Elle n’est pas forcément battante, elle n’est pas torrentielle, cette pluie, « pas toujours méchante, comme une punition » ; mais elle ne lave pas non plus, elle ne purifie pas ; elle serait plutôt insidieuse, sorte de présence noire et grise qui engloutit le paysage, les êtres et leurs rêves sous sa sombre fatalité. Il pleut beaucoup...
mars 2016
Le Matricule des Anges n°171

Avant Godot

de Stéphane Lambert

La nuit en partage

Quand la peinture ouvre la voie à l’écriture : retour inspiré sur la rencontre fondamentale et fondatrice entre Beckett et Caspar David Friedrich. Qu’y a-t-il avant l’œuvre ? Par quel lent processus se cristallisent sensations, idées, solitudes, en une forme définie et partageable ? Quels en sont les déclencheurs, les accélérateurs ? Autant de questions auxquelles se frotte Stéphane Lambert en posant ses pas dans ceux de Samuel Beckett, avant que Beckett ne devienne Beckett, avant Godot. Retour en arrière donc, dans ce long temps de...
février 2016
Le Matricule des Anges n°170