La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Yann Fastier

Message Envoyer un message

Yann Fastier

Articles

Le Dit du Mistral

de Olivier Mak-Bouchard
Trois, six, neuf Avec un roman placé sous le signe des grands écrivains de la Provence, Olivier Mak-Bouchard réveille en fanfare quelques dieux endormis. Les familiers de l’œuvre d’Henri Bosco reconnaissent dans le Luberon l’un de ces hauts lieux dont la littérature a fait son terrain de jeu, à l’égal de l’Ardenne d’André Dhôtel et de la Lotharingie de Jean-Claude Pirotte. Lieux entièrement imaginaires, bien entendu, dont la visite effective n’apporte le plus souvent qu’amères désillusions. C’est particulièrement le cas du Luberon, depuis longtemps colonisé par les riches, où l’on peine à retrouver quoi que ce soit de l’émerveillement que procurait la lecture de L’Âne culotte et de Hyacinte. Il résiste, pourtant, de toute la force de ses...
septembre 2020
Le Matricule des Anges n°216

Mendelssohn est sur le toit

de Jiri Weil

Hiver de prague

Dans la capitale tchèque figée sous la botte nazie, tout un petit peuple de bonne volonté résiste à la bêtise et à l’horreur. Réédition. On aura beau croire avoir déjà tout lu sur le sujet, les nazis ne cesseront jamais de nous surprendre. Comment pareille barbarie fut-elle possible ? Et, surtout, comment ne cesse-t-elle de l’être ? Car le propre du nazi – et peut-être sa punition – c’est de hanter un éternel présent, de n’être jamais passé, de faire l’objet d’une mémoire sans cesse réitérée non seulement par l’histoire mais...
mai 2020
Le Matricule des Anges n°212-213

Onction

de Vahé Oshagan

« Dieu frappe de là-haut »

Quand un trio d’apprentis terroristes vient éprouver la foi d’un vieux prêtre arménien. Dans une petite église arménienne de Philadelphie, le père Avédis s’apprête à célébrer la messe devant un public clairsemé de vieux habitués. Soucieux de les sortir de leur torpeur et de les rappeler à leur « arménité », un trio de jeunes gens fait irruption dans l’église, armés d’un transistor diffusant du jazz. Ce qui, au départ, pouvait passer pour une sorte de happening bouffon se...
mai 2020
Le Matricule des Anges n°212-213

September september

de Shelby Foote

Ironie de l’histoire

Imité du roman noir, September september délaisse toutefois le noir et blanc pour jouer avec finesse dans les zones de gris, sur fond de lutte pour les droits civiques. Traduit pour la première fois sous le titre Septembre en noir et blanc (Denoël, 1981), le dernier roman de Shelby Foote (1916-2005) reparaît aujourd’hui dans La Noire sous son titre original. De septembre à septembre : de septembre 1957, où se situe le récit à septembre 1978, où il fut publié, soit vingt ans, une jeunesse donc, qui pourrait être celle du mouvement pour les droits civiques des...
mars 2020
Le Matricule des Anges n°211

Mon ami Junger

de toma e

Ils font la paire

Son ami Junger est bien pratique. Il a toutes les utilités, à commencer par celle de sparring-partner de la centaine d’histoires qui composent ce tordant petit recueil du multicarte toma e, à la fois musicien, graphiste et écrivain. Payant de sa personne, il n’hésite d’ailleurs pas à se mettre en situation, de la plus ordinaire (« Nous prenons un café dans un café avec mon ami Junger ») à la...
mars 2020
Le Matricule des Anges n°211