La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Eclats d’âme

avril 1994 | Le Matricule des Anges n°8 | par Christine Koziura

Eclats d’âme

Il n’aura fallu que dix nouvelles à Hélène Lenoir, dont La Brisure est le premier ouvrage publié, pour nous convaincre de son talent d’éclaireuse des profondeurs de l’âme.
L’harmonie de tous ces textes se situe en effet dans la façon qu’a l’auteur d’orchestrer des situations ordinaires depuis le lieu le plus caché de la pensée et du ressenti de ses personnages, depuis l’endroit le plus enfoui de l’être, celui qu’on ne veut ni voir ni montrer. La nouvelliste sait mettre des mots sur les non-dits qu’abrite toute relation humaine. Elle peut à volonté déshabiller les pensées voilées ou déguisées et rendre essentielles des émotions que d’aucun jugerait triviales. Elle pousse parfois les limites de l’intime au bord de l’indicible. Ainsi dans Le bois, l’innocente et fatale découverte de la sexualité par une adolescente prend des allures de descente aux enfers où la naissance de la sensualité côtoie la douleur et la mort. Dans De mères en filles une femme s’abandonne au vertige de l’attente angoissée d’une hypothétique venue de son amant. Dans Une Ile en Grèce un mari commente avec lucidité et humour, les aspects souterrains de la relation qui l’unit à sa femme.
L’ensemble est servi par une écriture parfaitement maîtrisée, l’auteur sait jouer avec subtilité la gamme des pronoms personnels et varier les formes du récit : dialogue, description, narration… sans jamais tomber dans le côté « exercice de style ». Les audaces stylistiques soulignent avec délicatesse les propos : suppression totale d’une voix dans un dialogue où une seule personne s’exprime véritablement ou retrait des points et des majuscules sur tempo poétique quand le souffle de l’amante s’épuise dans l’attente…
Ainsi en faisant frôler l’intime et l’universel d’un doigté souple et ferme, Hélène Lenoir a su toucher son lecteur en plein cœur… mais loin de le laisser brisé en mille morceaux, c’est au contraire entier qu’elle le rend à sa propre vie.

Christine Koziura

La Brisure
Hélène Lenoir

Editions de Minuit
126 pages, 69 FF

Eclats d’âme Par Christine Koziura
Le Matricule des Anges n°8 , avril 1994.