La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Jude Stéfan

avril 1994 | Le Matricule des Anges n°8

Jude Stéfan
par Michel Sicard

Depuis son premier recueil de poésie -Cyprès (1967)- jusqu’à Épitomé (1993), l’œuvre de Jude Stéfan (né en 1930) a emprunté tour à tour les traits de la nouvelle, du récit, de l’essai…
Michel Sicard, qui consacre au poète la première étude d’ensemble, donne le ton de la parole du poète dès les premières pages : il s’agira pour elle de ne rien épargner au tombeau de la langue, ce qui sera le « fouiller fort pour (y) retrouver quelques restes tangibles. » Travaillée par l’obscène combat du corps au sein de l’autre, par la chasse de Diane, l’hôpital du père, la béance toujours manquante de la mère/sœur-, cette œuvre se veut être au plus près de « l’exister pur ». En exposant ce projet de crémation de la langue dans une étude rigoureuse et étendue, malgré quelques rapidités parfois, Michel Sicard présente bien le visage du poète : baroque, ami de Catulle, latiniste, archéologue, géographe, depuis les premières litanies aux idylles, des cippes jusqu’aux dernières odes.

Seghers
« poètes d’aujourd’hui »231 pages, 119 FF

Jude Stéfan
Le Matricule des Anges n°8 , avril 1994.