La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Cap’tain ad hoc

novembre 1997 | Le Matricule des Anges n°21 | par Emmanuel Laugier

Meet N°1

La Maison des écrivains étrangers et des traducteurs de St.-Nazaire publie le N°1 de sa revue annuelle : Meet, un dock international de positions bilingues…
Active depuis dix ans, accueillant en résidence des écrivains de tous les horizons et leurs traducteurs français, La Maison des écrivains de St.-Nazaire, qui éditent aussi les travaux réalisés par leurs invités, lance sa revue. Dirigé par Patrick Deville, ce premier volume de presque 200 pages, très soigné et accompagné de reproductions de gravures de l’artiste polonaise Anna Sobol-Wejman, en impose. Le projet, en plus de rassembler un choix d’auteurs déjà invités, ou résidents cette année à St.-Nazaire, consacre un dossier de traductions inédites d’écrivains d’Amérique Centrale invités aux Belles Étrangères. Meet s’ouvre par les traductions italiennes, qui renferment des proses truculentes et pleines d’humour, comme celle du romancier Fulvio Tomizza (traduit chez Grasset) sur Trieste et ses vieillards, celle, plus ironique, de Giuseppe O. Longo (L’Acrobate, Gallimard) sur la Signora Enzi. On se rapportera aussi au beau texte sur Trieste du poète et traducteur Jean-Baptiste Para, court mais très éclairant sur l’histoire de cette ville. Si le cahier d’écrivains d’Amérique Centrale déçoit dans son ensemble, par les clichés peut-être culturels qui parcourent les proses, par l’élan mystique des poésies (en dehors du poème Fatigue de Roberto Sosa [Honduras] et très beau récit buzzatien de Cesar Aira [Argentine]), on retiendra les quatrains répétitifs du chinois Gao Xingjan, son humour désinvolte, comme ce « nenni les coqs ne pondent pas d’oeufs/en voilà une fable/affabuler de quoi/pas de quoi affabuler ».
Emmanuel LaugierMeet N°1, 190 pages, 100 FFB. P. 94/ 1, boulevard René-Coty 44602 Saint-Nazaire Cedex

Cap’tain ad hoc Par Emmanuel Laugier
Le Matricule des Anges n°21 , novembre 1997.
LMDA PDF n°21
4,00 €