La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Arts et lettres Voix musicales

janvier 1999 | Le Matricule des Anges n°25 | par Christophe Dabitch

Because mots notes (CD)

Because mots notes est un étrange objet littéraire à deux têtes : un livre et un CD. Un opuscule rassemblant les textes de neuf écrivains ou poètes (Alina Reyes, Bernard Manciet, Claude Bourgeyx, Hervé le Corre, Jacques Abeille, Jean-Paul Dubois, Joël Couttausse, Kenneth White et Willie Loco Alexander) et un compact disque réunissant les mêmes textes mais cette fois lus par leurs auteurs et mis en musique par Garlo. Le tout dans un même coffret.
Garlo, bassiste d’origine qui évolue entre rock, musique ambiante et recherche expérimentale, a demandé à des auteurs qu’il appréciait des inédits ou des textes écrits pour l’occasion. Puis il a travaillé comme un compositeur le ferait avec une chanson. Sauf qu’ici, les textes ne se plient pas à un moule rythmique ou un code précis mais garde toutes leurs propriétés d’écrits faits, a priori, avant tout pour être lus. Les deux extrêmes étant notamment le flot métaphorique de Bernard Manciet, en gascon (que l’auteur fait toujours habilement sonner comme une langue d’inspiration mystique), et l’épure de Jacques Abeille dont la participation, par sa brièveté, aurait pu être un casse-tête pour le musicien ( Après quoi, / j’assassinai quelques poètes, / pour me venger / de leur pauvreté.).
On est en fait surpris par la réelle qualité de lecture des auteurs. N’ayant pas enregistré en musique, ils suivent le rythme de leurs textes et les lisent, on imagine, en essayant de retrouver cette mélodie propre à chacun qui est une dimension difficilement définissable de l’écriture.
Ces musiques-là, Garlo les laisse entendre tout en proposant sa propre interprétation des textes par des compositions plus rythmiques qu’harmoniques (techno, blues, ambient…) qui soulignent une intention, apportent un contrepoint ou permettent un certain envol des mots. Le résultat est étonnant. A lire et à écouter, ou l’inverse.

Because mots notes
Garlo (musique)
Le Castor Astral-CIP Audio
(en libraires et chez
les disquaires)
58 pages, 60 minutes, 140 FF

Voix musicales Par Christophe Dabitch
Le Matricule des Anges n°25 , janvier 1999.
LMDA PDF n°25
4.00 €