La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Le baron Samedi

juillet 2000 | Le Matricule des Anges n°31 | par Thierry Guichard

Le Baron Samedi N°8

Le Baron Samedi N°7

Le Baron Samedi N°6

Amour et poésie pour le sixième numéro de Le Baron Samedi créé par Denis Ferdinande (fils de Guy) qu’a rejoint Clémence Cocquet devenue depuis peu, Clémence Ferdinande (le mariage est évoqué dans l’édito, envoyez des dragées en même temps que vos manuscrits). De petit format et photocopié, Le Baron Samedi se lance dans une nouvelle carrière. Modeste dans sa taille et sa pagination, cette revue affiche un réel désir d’échanges ; que ce soit par le biais d’articles de critique (de fonds) comme ici à propos de Sylvia Plath ou par celui d’un édito qui, avec l’horoscope drolatique, constitue le plus long papier de cette livraison. On lira avec jubilation la lettre cruelle signée Michel Valprémy, les réflexions obsessionnelles de Charles-Mézence Briseul et la prose concise de Matthieu Gosztola qui flirte parfois avec les anathèmes chers à Cioran. Si tous ses textes ne semblent pas nécessaires, ces quelques noms prouvent du moins que Le Baron Samedi n’est pas une revue pour écrivains du dimanche. D’autant qu’elle arrive à maintenir un bon rythme de publication : le N°7 est dans la boîte aux lettres…

Le Baron Samedi
9, rue Diderot 34000 Montpellier

Le baron Samedi Par Thierry Guichard
Le Matricule des Anges n°31 , juillet 2000.