La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue En feuilletant

septembre 2000 | Le Matricule des Anges n°32

D’une ouverture qui frôle parfois la déchirure du grand écart à froid, Bottom N°3 livre un sommaire en forme d’hors-d’œuvre variés. Un inédit de Mrozek, dont l’écriture paranoïde dilate la rate. Une nouvelle de Raymond Bozier vantant les mérites du Magazine Littéraire comme arme anti-moustique. Un poème aérien (et ferroviaire, un temps) de Werner Lambersky : « Sur tes hanches/ comme un wagon/ de marchandises/ lancé/ dans une gare/ de triage/ J’arrive/ au pont tournant/ de tes constellations ». Jacques Rebotier dans la splendeur de ses ratures. Une visite surprenante chez Cali Houcine, épicier de quartier à Paris, animateur dans sa boutique de soirées littéraires. Pour le reste, à boire et à manger.
Bottom N°3
100 pages, 50 FF - Abt 2 numéros : 100 FF
(49, rue de Rochechouart 75009 Paris)

La Sape N°54, outre ses notes de lecture de fin de volume, consacre un dossier savamment dosé à la découverte de deux poètes brésiliens, fort dissemblables : Affonso Romano de Sant’Anna et Carlos Nejar. Sobres introductions, éventail de poèmes donnés bilingues. Si l’on préfère la poésie simple et terrienne d’un Nejar -pleine d’une générosité naïve-, aux pompes urbaines souvent grandiloquentes de Sant’Anna -qui eurent sûrement une puissance concrète sous la dictature-, on ne saurait déconseiller l’ensemble. Deux poètes dont les œuvres exhalent, même imparfaitement, des terreurs bien supérieures aux esthétisantes angoisses de page blanche et tour d’ivoire.
La Sape N°54
125 pages, 60 FF - Abt 4 numéros : 200 FF
(7 bd S. Digard 91230 Montgeron)

Curiosa toujours ! La Dragée haute N°42, « juinphe 2000 », poursuit son œuvre de dénicheur avec de nombreuses notules présentant d’un tempérament pataphysique une myriade de livres et d’actions artistiques, sans langue de bois, ni « bang ! » de loi. Émile Ratier, Boris Vian, Jacques Villéglé, tant d’autres, chroniqués par humeur personnelle. À noter, un espace musical rendant grâce aux primitifs du futur et au Ukulélé club de Paris.
La Dragée haute N°42
55 pages, sans prix

En renaissant de ses cendres, La Nouvelle Tour de Feu n’est pas le sphinx attendu. Elle a perdu dans l’opération le nerf et la sobre rigueur qu’avait insufflés à La Tour de Feu son créateur Pierre Boujut. « Refondée » par le poète Michel Héroult qui partage la direction avec Liliana Klein, la revue sa effacé beaucoup de sa personnalité. Témoin le sommaire interchangeable -avec La Sape, par exemple, qui publie aussi Jean-Jacques Nuel, Jean-Paul Gavard-Perret, André Miguel et Jean L’Anselme – et cette « Glorification de l’épars » flamberge au vent, qui paraît en guise de thématique du numéro le parfait fourre-tout. Après avoir acquis la couleur de l’impression laser, la Nouvelle Tour doit maintenant trouver le feu. Sacré si possible.
La Nouvelle Tour de feu N° 44
118 pages, 50 FF (Éditions du Soleil
natal, 8 bis rue Lormier, 91580 Etrechy)

En feuilletant
Le Matricule des Anges n°32 , septembre 2000.
LMDA PDF n°32
4,00 €