La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Premiers romans Birth Days

septembre 2000 | Le Matricule des Anges n°32 | par Franck Mannoni

Dans un monde où tout est couleur, inventer un personnage gris. Au cœur d’une société où chacun se doit d’avoir un but, imaginer une femme qui agit sans raisons. À l’heure où tout le monde lutte pour échapper à l’anonymat, donner naissance à un personnage au passé indéfini. Que dire, en effet, de Muriel Otisveiler, le personnage de Birth Days ? Ses anciennes connaissances, réunies dans une soirée qui lui est dédiée, prétendent qu’elle n’avait « pas de particularité, qu’elle semblait transparente, d’un poids trop léger, qu’elle se fondait de manière excessive dans ce qui l’entourait ». De fait, ce récit qui ne parle que d’elle, lui nie toute évolution. Des éléments de sa biographie sont pourtant lâchés, en dehors de toute chronologie. Son âge, incertain, plafonne à vingt ans, en dépit du temps qui passe. C’est le tour de force de Sibylle Grimbert : empêcher, de manière diablement efficace, toute complicité facile entre l’auteur-narrateur et le lecteur, refuser au consommateur de répondre à son besoin de logique, alimenté par plus d’un siècle de productions littéraires positivistes, le mettre face à un personnage qui « s’effrite, et quoi qu’il en soit, toujours disparaît ».
Franck Mannoni

Stock
124 pages, 79 FF

Birth Days Par Franck Mannoni
Le Matricule des Anges n°32 , septembre 2000.