La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Premiers romans Après

avril 2001 | Le Matricule des Anges n°34 | par Thierry Guichard

Elle a neuf ans. Son père vient de mourir dans un accident de marche qui est venu clore une existence prise dans la folie. Chaque nuit, « la bête » apparue dans le champ voisin le jour de l’accident « crie » et affole la population du village. Elle, chaque nuit, attend ce cri.
Il y a quelque chose ici de ces récents films américains où un peu de fantastique se mêle à une vision du monde vue par un enfant. De mystérieux secrets que ne perçoivent pas les adultes, une autre façon de vivre le deuil. Ce premier roman d’Anne Terral, née en 1970, ne manquerait pas de charme, surtout dans la relation du rapport entre la fille et le père devenu fou. Mais, prenant le pli d’écrire à partir de l’enfant, l’auteur s’applique à poser sur la page une langue de rédaction scolaire passée au crible des ateliers d’écriture. Ça commence par une liste des organes de la bête folle et de ceux de la narratrice, plus loin un descriptif des animaux miniatures que possède l’enfant. Au total 19 chapitres agencés sagement, sans ampleur. Cette histoire méritait mieux ; sa fin, énigmatique, aurait pu donner la note juste.

Après
Anne Terral
Stock - 137 pages, 79 FF

Après Par Thierry Guichard
Le Matricule des Anges n°34 , avril 2001.
LMDA PDF n°34
4,00