La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Entretiens Une sociologie de chair

août 2001 | Le Matricule des Anges n°35 | par Christophe Dabitch

Corps & âme (carnets ethnographiques d’un apprenti boxeur)

Pour relater son extraordinaire expérience dans le milieu de la boxe américaine, le sociologue Loïc Wacquant tend vers la littérature sans oublier l’analyse. Un genre hybride lumineux.
Il nomme son expérience une « immersion profonde par initiation » et l’associe à une nouvelle catégorie des sciences sociales qui radicaliserait des théories antérieures, la « sociologie charnelle ». Loïc Wacquant est un jeune sociologue français qui enseigne aux États-Unis et qui enquête sur la face sombre de la société américaine. Les inégalités raciales, la prison (Les Prisons de la misère - Liber, 1999), le ghetto… En 1988, il pénètre par hasard dans une salle de boxe au sein d’un ghetto noir de Chicago, il a une révélation, presque du même ordre, dans un autre registre, que sa rencontre avec Pierre Bourdieu quelques années plus tôt. Il y restera quatre ans comme apprenti boxeur, jusqu’à monter sur le ring, jusqu’à envisager de devenir professionnel – sous le nom de Busy Louie – et d’abandonner sa prestigieuse carrière de sociologue. Mais il en ressortira et fera son métier car, comme lui dit son entraîneur d’alors : « T’as pas besoin de monter sur le ring, toi ». Le récit de cette expérience, Corps et âme, mêle la sociologie, l’anthropologie et l’évocation littéraire. Construit en trois temps avec des extraits de dialogues, de conversation, de carnets de terrain, des portraits de « personnages », il est écrit à la première personne et prône une sociologie du risque, de la participation et de l’inscription dans sa chair même du monde observé, en l’occurrence celui de la boxe qui « élève et abaisse à la fois » et qui a fasciné plus d’un écrivain.

Pour revenir au point de départ, votre entrée dans le gym est le fruit du hasard…
C’est accidentel, sur les conseils d’un ami, car je ne connaissais rien à la boxe. Je cherchais un point de chute dans un quartier du ghetto noir de Woodlawn, proche de l’université de Chicago, pour faire de l’observation quotidienne. La littérature sociologique américaine me semblait pleine de faux concepts et d’un racisme ordinaire. C’est typiquement une littérature qui est le fruit d’un regard distant et lointain. 90% des chercheurs aux Etats-Unis qui travaillent sur l’inégalité raciale n’ont jamais mis les pieds dans un ghetto noir.

Vous en parlez comme d’un saisissement.
C’est une salle sans ouverture sur l’extérieur, c’est un monde physiquement clos, dans la semi-pénombre. Il y a les odeurs d’embrocation et de sueur, les bruits des chaînes auxquelles pendent les sacs, le bruit des coups des gants contre les sacs, les crissements des chaussures sur le tapis du ring, le taf-taf des boxeurs qui sautent à la corde, le chuintement, l’essoufflement de ceux qui respirent, qui ahanent… C’est une sorte de concert des sens. J’ai été saisi par l’expérience, il n’y avait qu’une seule chose à faire.

Même si vous souffrez au début, vous découvrez une fraternité dans cette salle. JbrJ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

LMDA PDF n°35
4.00 €