La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

RUBRIQUE Entretiens

Les articles

Sur la route en miette Dans la grande tradition américaine de la littérature des marges, Carl Watson dresse un portrait tragicomique et mélancolique de la défaite des utopies. L’œuvre de Carl Watson (né en 1953) explore avec empathie un monde marginal parfois sordide et paranoïaque, composé de personnages « coincés dans la cacophonie croissante de leur âme », mais qui sait aussi offrir de surprenants espaces de liberté. L’éditeur Vagabonde se charge depuis une quinzaine d’années de diffuser son œuvre en France, entreprise couronnée par la récente traduction de son roman le plus ambitieux, À contre-courant rêvent les noyés, errance « on the road » de Frank et Tanya, couple qui bat de l’aile, dans les décombres des années 70. Nous nous sommes entretenus avec...
juin 2020
Le Matricule des Anges n°214

Autoportrait en nature morte

de Jean-Paul Iommi-Amunategui

Une vie (en) trompe-l’œil

Retiré du monde, Jean-Paul Iommi-Amunatégui nous convie dans sa chambre noire, mélancolique et érudite. Que retenir d’une vie ? Des hauts, des bas ? Tout un slalom machinal entre des ombres comme le clamait Léo Ferré ? Né au Chili en 1947 d’un père poète et universitaire, et d’une mère, Xiména, d’une grande beauté, immortalisée par Man Ray et qui partagea la vie d’un autre poète, Vicente Huidobro, Jean-Paul Iommi-Amunatégui enchaîna les allers-retours entre Santiago et Paris avant de s’y...
mai 2020
Le Matricule des Anges n°212-213

Quand toute la ville est sur le trottoir d’en face

de Jean Cagnard

Mineur de forme

Depuis trente ans, Jean Cagnard construit une langue foisonnante et poétique pour dire le monde et ses errements. Jean Cagnard manie la langue. Au sens physique du terme. Il la broie, la pétrit, l’étale, la roule, la mélange, puis recommence. Lui qui fut maçon, bâtit une œuvre littéraire faite d’images surprenantes et de poésie du quotidien. Il nous surprend par les fulgurances qu’il propose, comme cette femme enceinte pendant soixante-trois mois dont le ventre fait des fugues pendant que le monde part...
mai 2020
Le Matricule des Anges n°212-213

Après le monde

de Antoinette Rychner

Peu importe où nous sommes

de Antoinette Rychner

Pièces de guerre en Suisse

de Antoinette Rychner

Révolte helvète

En trois ouvrages lucides, amers, rebelles, Antoinette Rychner interroge notre responsabilité à habiter le monde. Un premier ouvrage estomaque souvent. Ainsi Le Prix (Buchet-Chastel, 2015), entre imaginaire surréaliste et réalité triviale, évoque la quête de reconnaissance effrénée d’un sculpteur qui, à partir de matières organiques tirées de son nombril, enfante des créatures étranges, des Ropfs. Au bord de la folie, il ne cesse de se poser des questions sur son travail de création, sa famille et sa...
mars 2020
Le Matricule des Anges n°211

La soupe aux fictions

Artiste polygraphe, Fabio Viscogliosi réenchante Harpo Marx dans une quête de fraternité douce et subtile. Tout film des Marx Brothers est un long rêve éveillé. Un rêve improbable… Un rêve qui coïncide avec la fin du cinéma muet et le début du parlant. Cinq à l’origine, Groucho, Harpo, Chico, Zeppo et Gummo, les deux derniers quittèrent la troupe rapidement. Leur père était un tailleur juif né à Mertzviller en Alsace, leur mère, d’origine allemande, issue du monde du spectacle. Harpo, acteur...
février 2020
Le Matricule des Anges n°210

Auteurs liés