La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Jeunesse Le maître de l’estampe

décembre 2001 | Le Matricule des Anges n°37 | par Béatrice Bénistant

On sait combien François Place cultive l’art du détail et de la miniature. Le fabuleux périple des Géographes d’Orbae à travers les vingt-six lettres de l’alphabet témoigne du talent de conteur de cet illustrateur hors norme. Mais l’auteur des Derniers Géants sait aussi se faire biographe en nous conviant à découvrir l’oeuvre complexe et raffinée du célèbre dessinateur japonais Hokusai, l’inventeur des mangas. Un choix métaphorique tant le regard curieux et humoristique du maître de l’estampe semble avoir inspiré les aquarelles de l’illustrateur.
En seize chapitres, les paysages et la vie quotidienne du Japon du XIXe siècle apparaissent ainsi sous sa plume alerte et minutieuse : Tojiro, petit vendeur des rues qui rêve de devenir samouraï, va découvrir tous les secrets du vieux fou du dessin. Mais le maître de la peinture haboku n’enseignera pas seulement l’art de la représentation à son jeune élève, il deviendra un véritable grand-père pour l’enfant.
Sa malice sera de montrer à Tojiro que l’éducation du regard passe par un apprentissage long et rigoureux pour réussir à reproduire la nature et célébrer les petits riens du quotidien. Le livre est à mi-chemin entre l’album, par le format, et le documentaire par la composition du récit ponctué de reproductions des oeuvres d’Hokusai.
La réédition de cet ouvrage, déjà paru en collection de poche, dans un format plus approprié est appréciable et ce conte initiatique est un des livres que l’enfant aura envie de conserver.
À la manière des carnets des écrivains voyageurs, François Place, selon son habitude, propose un glossaire illustré en fin d’ouvrage pour mieux découvrir les traditions et cultures de ce pays lointain.
Un manuel pour petits ou grands aventuriers de l’art qui s’inspire de la philosophie orientale et prône le bonheur des choses simples et la sérénité des relations humaines : un savoir-faire que François Place cultive avec talent.

Le Vieux Fou de dessin
François Place
Gallimard jeunesse
92 pages, 16 (104,95 FF)

Le maître de l’estampe Par Béatrice Bénistant
Le Matricule des Anges n°37 , décembre 2001.
LMDA PDF n°37
4,00 €