La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Jeunesse Chacun cherche son chat

juin 2008 | Le Matricule des Anges n°94 | par Malika Person

Offrir aux enfants à regarder des images pour y voir autre chose que ce qu’elles donnent à voir est l’ambition réussie de ce bel album hautement coloré de l’écrivain et poète Germano Zullo et de l’illustratrice Albertine.
À la mer incite à regarder loin dans l’image, jusque dans ce qu’elle ne montre pas, ni ne suggère, jusque dans l’invisible, dirait-on, (sur chaque double page, les mêmes personnages mis en situation dans des lieux différents), se moquant en quelque sorte de l’aspect lisse et glacé de cet objet cartonné que l’on aurait vite fait d’associer à un simple livre-jeu. À la mer invite le lecteur à aller « voir » ailleurs, dans l’entre-temps où il tourne la page, dans ce que son imagination peut lui offrir pour se raconter les histoires de vingt-deux personnages en villégiature, apparemment en quête de quelque chose.
Aller À la mer, c’est accepter de se perdre dans la composition de la page (un peu comme perdre le Nord) ; c’est acquiescer à l’illogisme, au lâcher prise, c’est se laisser submerger par l’inattendu, l’incongru ; c’est accepter le flottement, c’est se mettre soi-même en vacance.
L’album revêt toute sa dimension poétique et humoristique dans ces désordres et dans la multiplication des interprétations possibles. Le texte de Germano Zullo, par sa remarquable brièveté et son éclatement dans la page (par exemple, une femme qui appelle « Lulu » à chaque page ou encore un enfant lisant des livres aux titres éloquents : Le mystère des profondeurs, Le mystère de la suite royale…), renforce la narration elliptique et contribue à souligner l’atmosphère décalée induite par les illustrations délicates et non moins extravagantes.

À la mer de Germano Zullo et Albertine
La Joie de lire, n.p., 13,90

Chacun cherche son chat Par Malika Person
Le Matricule des Anges n°94 , juin 2008.
LMDA papier n°94
6.50 €
LMDA PDF n°94
4.00 €