La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Rose des vents

mars 2003 | Le Matricule des Anges n°43 | par Pascal Paillardet

Un autre dieu pour Violette

Les grands immobiles ont d’imprévisibles élans. Quelque chose, rarement une volonté, plus souvent un déséquilibre, prélude à l’envolée. C’est le socle de la terre qui brusquement s’effondre. Alors, le casanier déserte son chalet de Norvège. Il s’accorde soudain à ce « dégoût d’être sédentaire » qu’il n’avait jamais combattu. Rompant l’ermitage, il part à Paris sur les traces d’une jeune femme inconnue, étudiante prénommée Violette. Dans Un autre Dieu pour Violette, la réception d’une double lettre, accompagnée d’une tête de lion en bois, « pièce unique ayant appartenu à Oscar II roi de Suède », suffit à provoquer l’exode -ou la transcendance- d’un ancien bibliothécaire abandonné par le plaisir de la lecture. Veuf d’une épouse « morte par le feu », célébrée par l’offrande journalière d’une rose rouge, Oscar Rose devient ce voyageur inattendu qui emprunte au passeur et au pèlerin. Sous le mensonge d’une identité falsifiée -il se présente comme le futur beau-père de Violette-, Rose partagera quelques heures de la vie de l’étudiante énigmatique, heures graves ou anodines.
Scellée par le partage d’un mystérieux manuscrit, cette fugitive rencontre, presque désincarnée, est vécue dans l’incrédulité, entre un accablement et une félicité parfaitement suggérés dans le roman. Volontairement, Laurence Werner David ne démêle pas les fils entrelacés qui unissent Violette et Rose, peu à peu persuadé d’avoir été « choisi pour initiateur ». Adroitement, jouant de l’indécision des personnages et de la perplexité du lecteur, l’écrivain laisse poindre le malentendu et le trouble, le mensonge, les propos détournés. Née en 1970 à Angers, lauréate du prix Bleustein-Blanchet pour son recueil de poésie Éperdu par les figures du vent (Obsidiane, 1999), Laurence Werner David a écrit le roman d’une tentative d’alliance. Exalté par une langue délicate, son livre est un poème qui s’élève comme une prière incertaine.

Un autre Dieu pour violette
Laurence Werner David
Verticales - 84 pages, 10

Rose des vents Par Pascal Paillardet
Le Matricule des Anges n°43 , mars 2003.
LMDA papier n°43
6.50 €
LMDA PDF n°43
4.00 €