La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Dossier Hubert Lucot
RADICALISATION, le Village-Miroir (inédit)

juillet 2003 | Le Matricule des Anges n°45

En moi des morceaux de damier (la charpente du lavoir Bonnethin, reflets d’eau « par en-dessous ») dès que je pénètre dans le parc interdit du château. Peut-être la bâtisse cachée est-elle un vaste hôtel du Faubourg Saint-Germain, transformé par mon goût de la fiction en la plus excitante annexe d’un grand ministère ou en un pavillon de chasse qui ébauchait le grand Institut des Statistiques, sorte de Machine mathématique et sociologique à odeur de girolle.
Mes livres n’ont cessé de reprendre un lavoir en bois, le bistrot à billard dans la pénombre du grand soleil de la route, bien d’autres morceaux, ce qu’affirma ma posture face à Paul quitté par un arrêt : mes semelles ressentent les pavés de la cour auquel je signifie que le centre de mon livre est mon esthétique ; aujourd’hui, alors que les feuilles et rameaux épais s’entrouvrent devant le squelette mis à nu du monument qu’on restaure, comme s’il était en construction pour Madame d’Estrées, je regrette que mon bafouillement ait sorti « rigueur », il fallait « RADICALISATION ». En moi ce mot fait image : des lignes perspectives traversent l’espace depuis la profondeur de la terre et depuis le ciel, droites et obliques, clamant l’actualité du Quattrocento.
… et donc du Japon. Paul, me raconte-t-il, fait le tour du Pavillon d’or à Kyôto. Plantée dans l’étang près du bord, une pancarte écrite sans traduction anglaise dans le seul japonais l’intrigue. Il revient à cette place, alors que les autres touristes sont évacués, et tandis que le soleil perce entre deux nuages mouvants : la pancarte signale une pierre sur le relief complexe de laquelle un ruisselet projette un réseau de reflets d’eau et de soleil avant de se dissoudre dans l’étang.
Les parcelles d’une rivière, un réseau (graphe) d’enchantements.
De là : mon premier réveil avec a.m.b. me flanquant, impression de chaleur torride, est pensable : le blanc, l’eau, à nouveau prendre la jeune femme. « Se réveiller avec la vie. » [en mai 1958] [a.m.b. = A.M. jeune fille]
Pénétrer dans un village par ses jardins, par son cimetière abandonné ou fleuri fleuri d’arceaux rouillés, ce village ordinaire est nouveau. S’opposant en miroir à la réminiscence, il est le lieu de notre mort, qu’elle-même nous reconnaissons comme un souvenir de notre race. Il est aussi le berceau de notre amour.
Je n’ai pas ressenti cela l’après-midi où l’on m’incarcéra dans la forteresse sanatoriale, mais peut-être à Grenoble dans la brèche de l’hôtel Grenette, aujourd’hui je vois un coup de vent dans l’oblique du pas d’A.M. sur le trottoir qui monte depuis l’avenue Foch où j’observe que la marche, négation de la négation, munit d’un oblique l’humain en mouvement. (Une barre oblique me « poursuit » depuis 30 ans.) (… une esthétique comme une dialectique.)
Mes études ont une logique dictée par le hasard nécessaire des jours et des sensations.
Mes livres épandent une sensibilité femme. Ils sont écrits par le corps...

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

LMDA papier n°45
6.50 €
LMDA PDF n°45
4.00 €