La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Regards sur Hölderlin

juin 2004 | Le Matricule des Anges n°54 | par Emmanuel Laugier

Poésie 2004 n°100

Höderlin, actuel/inactuel

Poète pré-romantique de langue allemande, condisciple de Hegel et de Schelling au célèbre séminaire de Tübingen, Hölderlin (1770-1840) mourut, déclaré « fou », après plus de trente ans de silence, dans une tour au-dessus du fleuve Neckar. Jean-Yes Masson, à qui l’on doit ce superbe N°100 de Poésie-2004 titré sobrement « Hölderlin, actuel/inactuel », précise qu’il est l’un des rares auteurs allemands à faire pleinement partie de « la conscience littéraire française ». Le mérite de ce volume est de rassembler de jeunes chercheurs et de proposer des traductions nouvelles (par Nicolas Waquet et François Garrigues) de poèmes aussi célèbres que Grèce, Courage du poète ou bien encore Pain et vin. Les analyses s’attachent à l’œuvre, à ses réceptions en France chez P. Jaccottet ou M. Blanchot (les hypothèses de cet essai bref sur la parole pure et la négation de l’Histoire chez Blanchot ne sont pas toujours très convaincantes). On lira aussi avec intérêt l’une des premières études de fonds en 1867 de Paul Challemel-Lacour. « Pourquoi lire Hölderlin ? » est enfin la question que pose Jean-Yves Masson en toute rigueur pour supposer une relation certaine entre la volonté de Hölderlin d’écrire des poèmes dans « la langue de tous » et la pureté d’une voix « présente dans n’importe quel geste accompli avec intégrité, c’est-à-dire intégralement ». Le tout est illustré de documents photographiques, de pièces manuscrites et de poèmes de Robert Walser.

Poésie-2004 160 pages, 18 (Maison de la poésie 157, rue Saint-Martin 75003 Paris)

Regards sur Hölderlin Par Emmanuel Laugier
Le Matricule des Anges n°54 , juin 2004.
LMDA PDF n°54
4,00