La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Papier agenda Folie douce

avril 2005 | Le Matricule des Anges n°62

A Paris, le musée de la Halle Saint-Pierre accueille jusqu’au 31 juillet « Écriture en délire ». L’exposition rassemble quelque 150 œuvres issues en partie de la collection d’art brut de Lausanne : écrits asilaires, dessins, peintures, broderies. Parmi cette production d’auteurs « ignorants » qui affolent les convenances seront présentés quelques spécimens du XIXe siècle.
Parallèlement, dans le cadre de l’expo, et durant le mois d’avril, le comédien Bernard Froutin mettra en bouche des textes du singulier Brisset (adaptés par Gilles Rosière) dans « Mots à lier ». Jean-Pierre Brisset (1837-1919) fut un drôle de zozo. L’ex-chef de gare d’Angers, auteur de La Grammaire logique et de La Natation ou l’art de nager appris seul en moins d’une heure, se révéla un inventeur hors pair. Après de longues observations des grenouilles, il publie plusieurs ouvrages dont l’écho ne fit pas le bruit du pavé dans la mare. Brisset y défendait la thèse qu’aux origines de l’homme et du langage fut le batracien. Mais le 6 janvier 1913, après avoir découvert cette œuvre délirante, Jules Romain organisa avec ses amis un canular : Brisset sera élu Prince des penseurs. Et gagna son strapontin au Panthéon des fous littéraires. Celui qui fut aussi pâtissier impressionna Duchamp, Queneau et Breton, lequel lui consacra un chapitre de son Anthologie de l’humour noir. Pendant plus d’une heure, le spectacle met en scène la conférence de Brisset/Froutin lors de son intronisation. C’est un round de calembours et d’uppercuts verbaux rondement mené.

* Exposition « Écriture en délire » tous les jours de 10 h à 18 h. Spectacle « Mots à lier » en avril les jeudis (19 h), samedis (16 h) et dimanches (16 h). Halle Saint-Pierre (2, rue Rondard 75018 Paris) rens. 01.42.58.72.89. ou www.hallessaintpierre.org

Folie douce
Le Matricule des Anges n°62 , avril 2005.
LMDA papier n°62
6.50 €
LMDA PDF n°62
4.00 €