La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Papier agenda Fils de Burroughs

janvier 2006 | Le Matricule des Anges n°69 | par Pierre Hild

Baby Beat Generation, an anthology, une anthologie (et CD)

San Francisco, milieu des années 70. Autour de la librairie et maison d’édition de Lawrence Ferlinghetti, City Lights Books, une libre communauté de jeunes gens gravite. La première vague beat (Burroughs, Ginsberg, Corso…) a la cinquantaine passée. Les hippies ne sont déjà plus que fleurs séchées. Académisme et conservatisme déploient leurs fumées pesticides sur les champs libres des marges américaines. Une nouvelle génération se cherche et ne sait pas encore qu’un futur soir de biture, Richard Brautigan la nommera « baby beats ». Plus tard. Après que Bob Kaufman, « le Rimbaud noir », sortant de treize ans de silence, donne une lecture organisée par ses enfants spirituels. Après la renaissance de la revue Beatitude. Un moment que l’histoire littéraire nommera seconde renaissance de San Francisco.
Puisant dans les archives de Beatitude, Mathias de Breyne propose aujourd’hui un volume bilingue anthologique Baby beat generation (La Main courante, 272 pages, 20 ), illustré de nombreuses photographies et documents, augmenté d’un CD tiré d’une lecture publique de 1976 où l’on retrouve Ferlinghetti, Cole Swensen et Kaufman, entre autres. Très bien articulé, l’ouvrage présente dix beats première époque : à chaque fois un poème et une courte biographie d’auteurs tels Snyder, McLure ou Jack Micheline. Douze baby beats dévoilés à travers un choix de six poèmes en moyenne. Plus quatorze poètes qui furent des compagnons de routes. Chacun goûtera la liberté, entre espièglerie et bravades politiques, de ces voix toujours singulières. La mélancolie du café Trieste de Ken Wainio. La « plonge » poétique d’un Thomas Rain Crowe : « je fais ta vaisselle Amérique ». Les notes sèches du réel lacéré de Roderick Iverson.
On peut lire cette belle anthologie, mais aussi l’entendre, puisque sept baby beats débarquent en France, du 20 au 31 janvier (Thomas Rain Crowe, Philip Daughtry, David Moe, Ken Wainio, Roderick Iverson, Kaye McDonough, Neeli Cherkovski). La tournée s’arrêtera à Paris librairie Equipages (le 20 à 20 h), L’Alimentation générale (le 21 à 19 h), librairie-galerie Mozart (le 23 à 20 h), Café de la Mairie (le 24 à 20h30), American librairy (le 25 à 20 h), librairie Shakespeare & Compagny (le 30 à 19 h), L’Entrepôt (le 31 à 19h15) à Lyon, librairie À plus d’un titre (le 28 à 11 h), et à Charpey (Drôme), librairie de campagne Atelier du Hanneton (le 29 à 15 h).
P.H.

* Tournée française des baby beats, du 20 au 31 janvier rens. 06.11.34.83.87.

Fils de Burroughs Par Pierre Hild
Le Matricule des Anges n°69 , janvier 2006.
LMDA papier n°69
6.50 €
LMDA PDF n°69
4.00 €