La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Biographies jumelles

mars 2007 | Le Matricule des Anges n°81 | par Thierry Guinhut

Le Treizième Conte

Certes l’écriture est souvent conventionnelle et les recettes éprouvées : ce sont, venues du roman gothique, de Jane Eyre et du roman victorien, des histoires de familles troubles avec naissances cachées puis tardivement révélées. On aura d’abord plaisir à l’impeccable enchevêtrement de l’intrigue, mystérieuse à souhait. La jeune fille d’un libraire, pour avoir publié une étude sur les frères Goncourt, se voit commander d’écrire la biographie d’une étrange vieille dame des Lettres anglaises. C’est d’abord une édition rare qui l’étonne : sous une jaquette titrée « Le treizième conte » elle est surprise de n’en trouver que douze qui deviendront « Contes de la métamorphose et du désespoir ». L’auteur, Miss Winter, vieille solitaire aux récits plus ou moins fiables et proche de la mort, s’engage à lui livrer le fil des événements de sa vie. Ce seront des histoires de jumelles aux yeux verts, d’éducations négligées, de claustrations, de manoir empoussiéré, de cadavres et d’incendies bien romanesques… Mais au-delà, on sera sensible au soin avec lequel Diane Setterfield a su rendre l’empathie entre la biographe et son sujet pour qui « la vie n’est qu’un tas de compost », car toutes les deux sont concernées par le « mythe autour de leur naissance » et par de troubles gémellités. On frôle également le fantastique, à la limite d’Henry James, lorsque dans des miroirs extérieurs ou intérieurs on ne sait surgissent des silhouettes fantomatiques de sœurs perdues. Enfin, l’amateur d’éditions rares et de lectures envoûtantes trouvera ici son double parmi ces bibliomanes personnages.

Le Treizième Conte de Diane Setterfield
Traduit de l’anglais par C. et J. Demanuelli,
Plon, 408 pages, 21

Biographies jumelles Par Thierry Guinhut
Le Matricule des Anges n°81 , mars 2007.
LMDA papier n°81
6.50 €
LMDA PDF n°81
4.00 €