La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Instants tannés

juin 2007 | Le Matricule des Anges n°84 | par Dominique Aussenac

Les dix fragments qui composent ce premier « roman » ne pourraient être réduits à de cacochymes problèmes de respiration. Asthmes, un titre vraiment trop réducteur pour cet ouvrage atypique, à la fois poème en prose, nouvelle, carnet intime. Asthmes, un trouble de l’émotion, de la palpitation, plutôt. Un espace unique : la ville. Les acteurs : tous ces gens qui se frôlent du corps et surtout du regard, qui s’épousent et se quittent d’un battement de paupière, qui s’inventent des passés, des futurs, des joies et pas mal de peines. Au début, il y a l’amoureuse « avide et sans sommeil », elle désire si fort qu’on a l’impression qu’elle porte en elle tous les sexes, toutes les couleurs de peaux, toutes les étreintes, les autres personnages du livre. Il y a aussi l’étranger. L’étranger dans la ville parce qu’il est d’une autre ville, d’un nouveau continent. Il est grand, aimable et nostalgique. Son regard croise celui de la petite fille aux lourds secrets. Battue physiquement cassée psychologiquement par sa mère, aussi son père. Est-elle devenue l’amoureuse, est-ce sa façon de compenser le manque d’amour ou deviendra-t-elle cette employée de bureau atteinte d’un cancer, qui essaie d’être digne, vivante encore ? Les yeux se ferment. Tout change à nouveau. L’amoureuse croise-t-elle au petit matin, l’Africain fatigué qui rentre du boulot ? Il finira par disparaître derrière l’homme au porte-voix, celui qui croit, harangue, qui n’a jamais voulu baisser les bras. Des existences s’empilent, fusionnent. Pas de dialogue. Seulement des transmissions de pensées. L’écriture, fluide, séduit. Chaque phrase porte avec force et compassion l’émoi, le trouble, la peur, la révolte. « Alors le découragement pouvait bien guetter, la lassitude se tapir dans des matins comme celui-là, il savait qu’ensemble ils pourraient persister à croire et à espérer. »

Asthmes de Sophie Maurer
Seuil, 93 pages, 12

Instants tannés Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°84 , juin 2007.
LMDA papier n°84 - 6.50 €
LMDA PDF n°84 - 4.00 €