La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Beckett : replay

juin 2007 | Le Matricule des Anges n°84 | par Emmanuel Laugier

L’ouvrage publié à l’occasion de l’exposition Samuel Beckett au Centre Georges-Pompidou à Paris (qui se tient jusqu’au 25 juin) est plus qu’un catalogue rétrospectif : Marianne Alphant et Nathalie Léger l’ont conçu à l’image de l’un de ces carnets de format A4 de cuir noir sur lequel Beckett écrivit L’Innommable ou Comment c’est. Celui-ci s’ouvre comme une sorte de boîte noire, où il s’agira d’entendre comment les lignes obsessionnelles, minimalistes, grinçantes, parfois encanaillées et burlesques de l’écriture de Beckett marquèrent autant le domaine des arts contemporains que celui de la littérature d’aujourd’hui, sans compter les metteurs en scène de son théâtre et les traducteurs. Parmi les écrivains invités (vingt et un), on mesurera le gouffre interprétatif possible entre Pierre Bergounioux et Charles Pennequin. À chacun son Beckett, certes. On retiendra les interventions de Jean Frémon (Joyce/Beckett), de Georges Didi-Huberman sur l’image dans la pièce filmée Quad et celles créées pour la télévision. Toutes, du témoignage (Auster) au clin d’œil (Vila-Matas, Chevillard), au dessin (Pajak) ou à la traduction renversée (Stacy Doris) se complètent et se répondent à mesure que se mixe et se sample ce livre-concept à part de matières, de textures et de pistes d’exploration. Le premier des deux inédits, qui inaugurent le volume, lié à la figure tutélaire de Joyce dont il sera un familier, donne le ton, par son humour et son art du décalage : « Le danger est la netteté des identifications. Concevoir la Philosophie et la Philologie comme deux chanteurs peinturlurés en nègres tirés du Teatro dei Piccoli est réconfortant, tout autant que la contemplation d’un sandwich-club au jambon ».

Objet : Beckett - Édition du Centre Pompidou/ Imec éditeur, 180 pages, 39,90

Beckett : replay Par Emmanuel Laugier
Le Matricule des Anges n°84 , juin 2007.
LMDA papier n°84
6.50 €
LMDA PDF n°84
4.00 €