La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Le travail en peine

novembre 2007 | Le Matricule des Anges n°88 | par Dominique Aussenac

Mortibus N°4/5 (Faim du travail)

Depuis son lancement au printemps 2006, la revue Mortibus s’est érigée en figure de proue combative et malicieuse de l’anticapitalisme. Après les « Utopies de marché », les « Désirs d’oseille », « Éros zéro ? », elle met les bouchées doubles pour analyser la « Faim du travail ». Pas moins de vingt-cinq interventions, analyses, témoignages, traductions et même poésie côtoient photographies, dessins, montages noirs et blancs. Marx, Debord, Marcuse sont ici remis au goût du jour. Sont dénoncées les promesses de bonheur et de réussite personnelles par le travail, l’exclusion « ou l’extermination progressive de populations entières », l’absence de remise en cause ou le consensus flou autour de la production de marchandise et de valeurs, la course folle à la productivité, l’enfer de la conso-consumation, le syndicalisme européen, etc. Le paradoxe du travail d’après Erich Fromm, « c’est que l’on ne travaille en fin de compte que pour le supprimer. Et refusant de constater honnêtement son caractère nocif, on lui accorde toutes les vertus pour masquer son côté encore inéluctable. De fait, le véritable opium du peuple, c’est l’idée qu’on lui donne de son travail… »

Mortibus N°4/5 - 384 pages, 25 ( 5, place Publique 60420 Dompierre)

Le travail en peine Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°88 , novembre 2007.
LMDA papier n°88
6,00 €
LMDA PDF n°88
4,00 €