La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Dossier Pierre Senges
Trousse à outils

avril 2008 | Le Matricule des Anges n°92 | par Pierre Senges

On a demandé à Pierre Senges qu’il nous donne un texte bref sur les livres qui ont servi à nourrir son œuvre. Invitation…

Dire quels livres sont retirés le plus fréquemment des étagères pour être consultés demande de combiner des critères statistiques avec d’autres, plus débraillés, de fidélité ou d’empathie. Des dictionnaires, peut-être, à commencer par cette suite aux Mille et une nuit intitulée Dictionnaire Historique, sous la direction d’Alain Rey, dans lequel on apprend à lire de droite à gauche le mot abracadabra, ce qui suffirait pour justifier l’achat de tomes soyeux à l’intérieur crème.
Pour s’orienter, non seulement dans le corps du texte, mais dans d’abondants index et tables des matières : L’Anatomie de la Mélancolie de Burton et la Pseudodoxia Epidemica de Browne, rendus en français par Bernard Hoepffner, sixième des Frères Marx. Après quoi, En marge de Casanova, de Miklós Szentkuthy, contenant une cinquantaine de livres en un seul, dont l’Histoire de ma vie, et donnant un parfait exemple d’écriture de la glose, dévergondée, libre, donc divertissante.
Gadda, par exemple celui de L’Adalgisa, et Cingria, des Fourmis rouges, pour savoir comment s’exposent sur le papier en peu de lignes des miniatures de portraits ou de paysages - mais Gaddis et Gass sont aussi salutaires, en plus de prodiguer des énigmes ; et Krzyzanowski pour l’art de l’insert (Estampillé Moscou). S’il est question de se frotter pour la centième fois à la libre fantaisie, presque la désinvolture, afin d’en prendre de la graine, il y a Le Tour du jour en 80 mondes de Cortázar ou, mieux, Macédonio Fernandez et son Musée du Roman de l’Eternelle. Le lendemain, ce sera les textes de Bouveresse ou les embranchements de Jacques Roubaud pour combattre la mollesse par la mathématique.
En évoquant in extremis les Carnets de Henry James, les pages de Carlo Ginzburg (et Ducharme et Jacques Ferron pour savoir le français comme langue étrangère), on parviendrait à ne pas citer Borges.

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

LMDA papier n°92
6.50 €
LMDA PDF n°92
4.00 €