La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Phrase inachevée

septembre 2008 | Le Matricule des Anges n°96 | par Jean Laurenti

L' Animal N°19-20 (Simple / Philippe Lacoue-Labarthe)

Un an après la revue Lignes, c’est au tour de L’Animal de mettre en lumière la pensée et la personnalité de Philippe Lacoue-Labarthe (1940-2007). Associées à des textes de Lacoue-Labarthe, les contributions qui composent ce cahier, dont certaines sont apportées par des amis très proches de l’écrivain, proposent des points d’accès à une œuvre exigeante qui interroge les fondamentaux de la philosophie occidentale autant que l’essence de la création poétique. Jean-Luc Nancy (l’homme du « concept »), avec qui Lacoue-Labarthe (l’homme de la « poétique ») a travaillé en très étroite collaboration, tant dans le domaine de l’enseignement que dans celui de l’écriture, raconte leur rencontre en 1967 à l’Université de Strasbourg, leur amitié et leurs affinités intellectuelles, notamment autour de Heidegger et Derrida, leur « ancrage commun dans l’idéalisme allemand ». Lacoue-Labarthe éprouvait une immense admiration pour l’œuvre de Hölderlin qu’il a étudiée, traduite et méditée tout au long de sa vie. Dans un entretien de 1987 avec Patrick Hutchinson, il évoque à travers Hölderlin la figure d’« un penseur, l’un des plus grands sinon le plus grand dans cette époque (…) qui est peut-être la plus riche en pensée de toute l’histoire européenne depuis les Grecs. » Michel Deutsch, poète, essayiste, dramaturge et metteur en scène a travaillé au Théâtre National de Strasbourg du temps de la direction de Jean-Pierre Vincent. En compagnie de Lacoue-Labarthe qui retraduit et commente l’œuvre dramatique de Hölderlin (cherchant ainsi à « l’arracher à Heidegger » et à sa lecture « théologico-mythique »), il mettra en scène Antigone au TNS en 1978. Quelques années plus tard, en 1984, Deutsch et Lacoue-Labarthe créeront avec Jean-Christophe Bailly la collection « Détroits » chez Christian Bourgois. C’est à cette enseigne que seront publiés La Poésie comme expérience et Phrase, deux maîtres livres de Philippe Lacoue-Labarthe. Les commentaires qu’on en trouvera dans ce dossier constituent de précieux jalons pour aborder l’œuvre stimulante d’u
L’hommage à Philippe Lacoue-Labarthe est précédé d’un ensemble conséquent intitulé Le Simple. Le lecteur y cheminera aux côtés de l’âne Balthazar, de Robert Bresson, contemplera son œil noir, « son regard suspendu et absent ». Il observera les ébats des Idiots de Lars von Trier, cinéaste roué qui cherche par des moyens sophistiqués à donner l’illusion du simple. Il regardera aussi, avec les yeux de Félicité, les cieux s’emplir du vol de Loulou, le perroquet d’« Un cœur simple » de Flaubert et saisira le moment où advient la « vision », où elle s’impose au langage et devient quelque chose qu’on appelle « littérature ».

L’Animal N°19/20, 294 p., 29 (6, rue Béguin 57000 Metz)

Phrase inachevée Par Jean Laurenti
Le Matricule des Anges n°96 , septembre 2008.
LMDA papier n°96 - 6.50 €
LMDA PDF n°96 - 4.00 €