La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre Feuilles

novembre 2008 | Le Matricule des Anges n°98 | par Laurence Cazaux

Lucy Caldwell est une jeune romancière et dramaturge. Elle est née à Belfast en 1981. Feuilles est sa première pièce longue, écrite en 2006. Elle a remporté un prix prestigieux, le George Devine Award, destiné aux premières œuvres. La pièce a depuis été créée au Druid Theatre de Galway puis sur la petite scène du Royal Court à Londres. La traduction de Séverine Magois permet de découvrir cette nouvelle auteure de langue anglaise.
Feuilles évoque avec une grande pudeur la question du suicide des adolescents. La pièce se situe à Belfast, de nos jours. Elle met en jeu la famille Murdoch, le père, la mère et leurs trois filles de 11 à 19 ans. Feuilles se déroule sur trois actes. Le premier se situe la veille et le jour du retour à la maison de Lori, l’aînée des trois sœurs, partie étudier à Londres et qui a tenté de se suicider. Cette première partie se joue sans la présence de Lori, soit absente, soit enfermée dans sa chambre. Les parents et les deux plus jeunes sœurs se heurtent à leur incompréhension de ce geste, doublée d’un sentiment de culpabilité. L’ambiance entre les quatre est explosive. La deuxième partie met en scène les retrouvailles difficiles. Le troisième acte fait un saut dans le temps, trois mois plus tôt, au moment du départ de Lori à Londres. Lucy Caldwell est tendre avec ses personnages. Elle donne à voir cinq belles humanités dans une langue ciselée et très rythmée avec des phrases en suspens, d’autres qui se chevauchent, des silences, des ruptures… Et en filigrane, le poids d’une Irlande déchirée par la guerre civile.

feuilles (leaves)
de lucy caldwell
Traduit de l’anglais (Irlande du Nord) par
Séverine Magois, Éditions Théâtrales/Maison
Antoine Vitez, 108 pages, 14

Feuilles Par Laurence Cazaux
Le Matricule des Anges n°98 , novembre 2008.
LMDA papier n°98 - 6.50 €
LMDA PDF n°98 - 4.00 €