La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Cours minimal

janvier 2010 | Le Matricule des Anges n°109 | par Marta Krol

Cours minimal sur la poésie contemporaine

Un cours ? On ne s’attendait guère à trouver le nom de Julien Blaine dans un tel contexte, et encore moins sous une enseigne abritant un espace d’expression des voix nouvelles, et non point une chaire de savoir quelconque. Devant les couleurs eau-de-rose de la couverture ornée d’une coquette frisette, le lecteur désorienté conclut à l’ironie. D’autant que le sous-titre, rien qu’en son énoncé, enfonce le clou : « Manuel à l’usage des étudiants des facultés de lettres et ceux des écoles des beaux-arts ». Il doit y avoir du second degré, forcément, se dit-on. Puis, non. La quatrième de couverture annonce la gravité du projet en des termes enlevés : « Pauvres écoliers qui se retrouvent face à des jeunes femmes ou des jeunes hommes voire des vieilles femmes et des vieux hommes qui sont loin de leur corps et de leurs actes, loin de leur vie et de leur désir, loin du risque et du plaisir, loin de la haine, de la révolte et de l’amour, et qui conduisent ces écoliers (…) sur les autoroutes du savoir mort… » Là on frissonne d’émotion, et on s’impatiente de découvrir une autre manière incarnée, charnelle, passionnée, vécue d’apprendre ce qu’est la poésie contemporaine.
Seulement, très vite on n’y comprend rien : extraits, commentaires et citations résistent à l’identification, semblent aléatoires, et on n’ose pas y demander son chemin. Le péché de l’ouvrage est originel à l’objet qu’il se propose d’exposer : seuls ceux qui en sont liront et, peut-être, comprendront. Au hasard : « II/Seconde base du travail : / le patrimoine de la poésie en chair et en os : / - l’Aurignacien supérieur / (pour le beaucoup qu’on en devine). / Ces deux doigts que l’on trouve réunis en forme de vulve pour porter dans les jeunes religions barbares… » Ce en quoi il exemplifie, bien plus qu’il n’explique.
On aimerait tant que Julien Blaine, et ceux dont il parle avec amour et foi, n’oublient pas le lecteur ; qu’ils quittent la peau hérissée de pratiques qui les isolent, au sein de cénacles formel, sonore, performant & Co. Que subversifs, iconoclastes, moqueurs, ils expérimentent et dérangent, mais qu’ils s’emparent d’un sens, ne serait-ce qu’en creux. Qu’ils s’opposent, au lieu d’y contribuer (ainsi : La vue, Elle veut / La vuellveut / La vulve) à l’étiolement, plus menaçant que jamais, de nos facultés vives. Qu’ils soient lisibles. Qu’ils soient poètes.

COURS MINIMAL SUR
LA POÉSIE CONTEMPORAINE
dE JULIEN BLAINE
Al Dante, 111 pages, 15

Cours minimal Par Marta Krol
Le Matricule des Anges n°109 , janvier 2010.
LMDA papier n°109
6.50 €
LMDA PDF n°109
4.00 €