La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français La Chaussure au milieu de la route

novembre 2010 | Le Matricule des Anges n°118

La Chaussure au milieu de la route

Il règne dans ce livre une drôle d’atmosphère, une « inquiétante étrangeté », pour parler comme qui vous savez. Dans ce recueil d’une douzaine de nouvelles, de quoi est-il question ? De trouble, d’égarement, de dérèglement. Tous autant qu’ils sont, les personnages de Stéphane Beau sont bousculés à un moment donné de leur existence. Chacun à leur manière, brutalement, ils paraissent basculer, franchir une ligne rouge au-delà de laquelle tout est confusion et désordre. Entretenir ces situations-limite exige de l’auteur des talents de funambule car une fois engagé sur le fil tendu à bloc de la narration, il faut savoir garder le cap jusqu’au bout. La nouvelle qui donne son titre au recueil est sans doute la plus emblématique de ce que l’auteur cherche à faire : détourner le cours d’une vie à partir d’un rien, ici une chaussure « au beau milieu d’une route de campagne ». La présence saugrenue de cet objet déroute une existence dans ce qu’elle peut avoir de linéaire. Ici comme ailleurs, l’imprévu déstabilise et ce déséquilibre reconfigure, pour un instant parfois, parfois à tout à jamais, ce que nous croyons être la réalité. C’est un personnage qu’une ritournelle de Neil Young envoûte étrangement, c’est une veuve médusée par la ressemblance d’un inconnu avec son défunt mari, c’est un veilleur de nuit qui noue des relations inattendues avec les disparus. Bref, cette manière qu’a l’auteur de situer des histoires et des protagonistes à un entre-deux (ouvrant presque la porte au fantastique), c’est tout l’intérêt de ce recueil dont on regrette, pour certaines nouvelles, une issue trop prévisible. Cela mis à part, il faut voir en Stéphane Beau un genre d’équilibriste que le vide attire et repousse à la fois. Son livre est un vertige permanent, attention aux étourdissements.

Anthony Dufraisse

La Chaussure au milieu de la route
Stéphane Beau
Durand-Peyroles, 102 pages, 14

Le Matricule des Anges n°118 , novembre 2010.
LMDA PDF n°118
4.00 €