La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Générosité

avril 2011 | Le Matricule des Anges n°122

Décidément spécialiste des romans basés sur une hypothèse scientifique, après la neurologie dans La Chambre aux échos, puis L’Ombre en fuite et les univers virtuels, Richard Powers récidive, cette fois avec la génétique. Chroniqueur plutôt dépassé, sinon déphasé, hanté par ceux qu’il a moqués, le professeur-auxiliaire Russel Stone commence son premier cours de littérature à Chicago : « Journal de bord et carnet intime ». Ses étudiants n’ont pas l’air plus bénis par la vie. Sauf Thassa, une jeune Berbère qui, malgré ses atroces souvenirs de guerre civile en Algérie, reste imperturbablement « la réfugiée la plus radieuse au monde ». Mais Russel n’est pas le seul à être fasciné par la bienheureuse : bientôt le généticien Thomas Kurton qui « n’a jamais douté de la nature chimique du bonheur » va tenter de s’emparer de sa capacité à l’harmonie, de ce gène peut-être… Va-t-il trouver la recette de l’allégresse, « la formule du soma », pour répondre au Meilleur des mondes d’Huxley ? Médias, industrie pharmaceutique, politiciens, tous se ruent sur les découvertes de Kurton. Jusqu’à la lisière de la tragédie. Thassa vendra-t-elle ses ovules au service de la félicité de l’avenir ou n’est-ce qu’une illusion ? Entre satire virulente et curiosité pour ces investigations scientifiques hasardeuses, entre bénéfices potentiels et dangers pour l’humanité, Richard Powers a la sagesse de rester ouvert, tout en mettant en scène un juge qui « revient sur le principe même d’une biovaleur appropriable ». Les esprits chagrins pourraient se froisser d’un didactisme appuyé, de ce qui frôle le roman à thèse engagé dans des problématiques contemporaines. Mais outre qu’il est l’un des seuls, sinon le seul, à œuvrer avec tant d’efficacité en ce sens, il nous offre une écriture suggestive et pleine de bonnes surprises de pensée : ne boudons pas notre plaisir.

Thierry Guinhut

Générosité
Richard Powers
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jean-Yves Pellegrin
Cherche midi, « Lot 49 », 480 pages, 22

Le Matricule des Anges n°122 , avril 2011.
LMDA papier n°122
6.50 €
LMDA PDF n°122
4.00 €