La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Textes & images Même pas cape ?

octobre 2012 | Le Matricule des Anges n°137

Avec les photos de Pierre-Elie de Pibrac, voyage au pays des icônes et de la soupe populaire.

J’en avais marre de ce monde sans Super Héros. » Ainsi parle Captain Prospect : il a dans les 30 ans, garde secrète son identité, réside à Washington, prétend « aider les travailleurs de la capitale américaine », s’inspirant en cela de Spiderman et de Gandhi. On découvre ici d’autres comme lui : Blackbird, Professor Midnight, Zetaman, MrXtreme, Captain Jackson… tous rutilants, souvent encapés, peut-être tapés ? Pas même ne manque la schtroumpfette Tsaf au masque noir, laquelle semble plus athlétique que nombre de ses confrères. C’est donc un mouvement en voie d’expansion outre-Atlantique, désormais pourvu d’un nom – les Real Life Super Heroes – et de courants – les uns majoritaires se limitant à la charité, quelques autres espérant rétablir, mais oui, l’ordre. On peut évidemment en rire, ce que ce livre évite, ne prenant jamais son objet de haut, lui offrant même, sous sa magnifique couverture cartonnée, une voie d’accès esthétique autant que conceptuelle à la considération.
Il y a d’abord et principalement le travail de Pierre-Elie de Pibrac : sillonnant l’Amérique à la recherche des RLSH, il leur fait prendre la pose in situ. Les voilà donc remplissant les doubles pages, capes gonflées de vent ou issus de l’ombre, perchés sur les gratte-ciel et s’essayant aux acrobaties, bref sur le point d’agir. Puis l’artiste manipule la photo, l’incarne diversement, la disperse en éclats qui tour à tour magnifient et fragilisent ces figures alternativement commerciales et mélancoliques : ici l’incrustation des images sur du béton, de la brique, du bitume, manière de les inscrire définitivement dans leur paysage urbain, là leur réinvention en figurines-jouets couchés sur la neige industrielle comme dans des rêves d’enfant.
Seconde approche, celle des commentaires, où se distingue l’analyse sociologique d’Eric Maigret, qui précise les deux sources où s’abreuvent les RLSH : l’amour du prochain et l’amour de soi. À ma gauche l’héritage chrétien, l’idéal d’une communauté authentique, l’obsession de la local life ; à ma droite la passion individualiste, le costume comme instrument d’une singularisation extrême, « le cinéma personnel qui a besoin d’une action, d’un decorum, d’une dramatisation ». Ajoutez un angle mort lui aussi typiquement américain, l’apolitisme : « Une société où l’État s’est largement désengagé des grandes questions sociales peut compter sur ses héros du quotidien sans que ces derniers ne changent fondamentalement la donne. » Pour davantage de lutte des classes, il faut alors regarder plus au Sud, avec le Mexicain écarlate Superbarrio qui s’affronte aux promoteurs comme à l’administration, et donne la main aux bambins et aux prostituées.

Gilles Magniont

Real Life Super Heroes
Pierre-Elie de Pibrac
Serious Publishing, 136 pages, 29,90

Même pas cape ?
Le Matricule des Anges n°137 , octobre 2012.
LMDA papier n°137
6.50 €
LMDA PDF n°137
4.00 €