La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poches Les Souffrances du prince Sternenhoch

novembre 2012 | Le Matricule des Anges n°138

Les Souffrances du prince Sternenhoch

Dans une lettre adressée à son ami Alois Fiedler, Ladislav Klíma (1878-1928) reconnaissait que ce récit serait « la chose la plus captivante et la plus amusante » de tout ce qu’il avait écrit s’il était retravaillé… Quoi qu’il en soit de son état d’achèvement, ce « roman grotesque » (puisque tel est son sous-titre), publié quelques semaines à peine après la mort de l’écrivain tchèque, est loin de valoir Le Grand Roman, considéré comme le joyau de son œuvre romanesque.
À la mort du prince Sternenhoch, le narrateur récupère une partie de son journal intime, qu’il se charge d’offrir en pâture au lecteur. Un journal qui s’ouvre au lendemain du mariage entre le prince et Helga, laquelle est très jeune et d’une laideur inégalable (son propre père voit en elle un épouvantail et une garce). Cette laideur ne l’empêche ensuite ni de tuer leur enfant ni de se prendre un amant, aux côtés duquel elle projette de partir pour les Andes. Mais c’est compter sans la fureur du prince, qui va promptement occire cette moitié peu fidèle (« le meilleur monstre femelle au monde », comme elle-même se définit – Maldoror n’est pas loin). On remarquera au passage que l’homicide manque un peu d’élégance : il l’assomme d’abord à coups de marteau, avant de la fouetter, se soulager sur son visage, lui cracher dessus, et se moucher dans ses cheveux… Malheureusement pour lui, le triomphe est de courte durée : il se retrouve harcelé par son image, qui revient le hanter, au point de pourrir son quotidien, ce que le journal s’applique à relater, dans des pages qui ne sont pas sans rappeler Le Horla de Maupassant.
Ici, ce qui fera rire franchement les uns (que ce soit à la fois si grotesque et si grossier, et parfois peu révérencieux : « cet imbécile d’Homère ») agacera sans doute les autres, qui supporteront moins bien les enflures baroques dont ce récit gagnerait à être expurgé.

Didier Garcia

Les Souffrances du prince Sternenhoch
Ladislav Klima
Traduit du tchèque par Erika Abrams,
La Différence, 256 pages, 10

Le Matricule des Anges n°138 , novembre 2012.
LMDA PDF n°138
4.00 €