La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Sur les ossements des morts

janvier 2013 | Le Matricule des Anges n°139

Sur les ossements des morts

Et si du jour au lendemain, les animaux décidaient de se venger de notre cruauté ! Cela expliquerait les crimes de cette vallée quasi fermée de Klodzko, au fin fond des Sudètes. Les victimes ne gisent-elles pas au milieu d’empreintes ou recouvertes d’insectes ? « Je vous demande néanmoins de vous montrer cléments à l’égard des biches et autres animaux présumés coupables, car leur supposé crime n’était qu’une réaction au comportement cruel et insensible des victimes qui, d’après mes vérifications méticuleuses, étaient des chasseurs actifs. » Voila ce que prétend et dénonce à la police, Janina Doucheyko, une vieille folle, pour certains, une vraie enquiquineuse, pour beaucoup. Ces quelques amis voient en elle une retraitée serviable, paisible vouant un amour immodéré à la nature, la lecture des astres et l’œuvre de William Blake. Véritable huis clos autour d’une petite communauté villageoise, coupée du monde l’hiver, le roman tout en rebondissements et en tableaux hallucinés révèle les égoïsmes et la corruption des nouveaux dignitaires provinciaux polonais. Des mâles toujours des mâles ! Olga Tokarczuk, née en 1962, qui a reçu l’équivalent polonais du Goncourt pour Les Pérégrins (cf. Lmda N°117) affirme que : « La solidarité avec les animaux, le maillon le plus faible et le plus maltraité dans la chaîne du pouvoir, est un symbole de notre opposition au modèle patriarcal. » L’écriture subtile, pince-sans-rire, avec un léger soupçon de mélancolie alterne introspection tendre et coups de griffes acerbes. L’auteur rit sous cape, jubile. De l’autodérision ? Le portrait de l’héroïne à l’automne de sa vie, sa folie prétendue douce, ses désirs, ses révoltes saisit et émeut. Un polar hivernal à lire près de l’âtre.

Dominique Aussenac

Sur les ossements des morts
Olga TokaRczuk
Traduit du polonais par Margot Carlier
Noir sur blanc, 300 pages, 22

Le Matricule des Anges n°139 , janvier 2013.
LMDA papier n°139
6.50 €
LMDA PDF n°139
4.00 €