La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Le Jardin aux pommes noires

janvier 2013 | Le Matricule des Anges n°139

Le Jardin aux pommes noires

Cette première anthologie, court choix sur une vingtaine de livres des poèmes les plus représentatifs de la poésie de Slavko Mihalic (1928-2007), donne à lire ce que l’on a appelé le tournant croate. Face à l’enthousiasme que le titisme de l’après-guerre put produire dans les rangs de l’intelligentsia, Mihalic apparaît plutôt comme un existentialiste sobre, à la lyrique critique, mais dont les événements tragiques de l’histoire ne manquent pas de marquer sa mélancolie. Il n’y aurait qu’à chercher quel lien existe entre le très émouvant Jardin aux pommes noires (1972) – « Nous ne sommes même plus entre nous/ dans la chute abrupte à travers les couches du réel/ nous prononçons nos saluts grossiers// Pas une lampe ne s’est éteinte/ même s’il n’y avait plus aucune lumière » – et L’Homme à la lampe (1993), écrit en pleine guerre serbo-croate : « L’homme qui descend/ l’escalier (…)/ lève la main avec la lampe/ en vain puisqu’il n’y a pas une goutte d’huile, quel/ sens pouvait avoir l’accumulation de la neige,/ les images disparaissent, à présent on voit – ».

E. L.

Le Jardin aux pommes noires
Slavko Mihalic
Traduit du croate par Vanda Miksic
Éditions L’Ollave, 60 pages, 15

Le Matricule des Anges n°139 , janvier 2013.
LMDA papier n°139
6.50 €
LMDA PDF n°139
4.00 €