La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Textes & images Le Pays de ma mère : Voyage en Frances

janvier 2014 | Le Matricule des Anges n°149

Le Pays de ma mère : Voyage en Frances

En quête de ses origines, Leïla Sebbar revient ici sur le pays de ses ancêtres maternels. En de courts textes illustrés de photographies, dessins, reproductions de cartes postales anciennes, l’auteur nous entraîne vers la contrée « des aïeux, côté France », la Dordogne, mais aussi le Pas-de-Calais, d’où est originaire le peintre Edouard Pignon, son beau-père. Son fils, Sébastien Pignon signe encres et dessins, notamment une série de paysages de cours d’eau et de rivières. Ce sont les emblèmes d’une mémoire familiale et personnelle, photographies anciennes, images d’Épinal, mais aussi les représentations de l’imaginaire social qui émergent au fil des pages. Dans le chapitre intitulé « Femmes en révolution », Leïla Sebbar consigne les entretiens qu’elle a eus avec ses complices d’autrefois, membres du journal Histoires d’elles créé dans les années 1970 par le groupe de militantes féministes auquel elle participa. Les illustrations des unes de ce journal témoignent de l’audace graphique dont leurs créatrices firent preuve à cette époque.
Hybride, ce carnet mêle récits, interviews, témoignages, et constitue une mosaïque où souvenirs personnels et mémoire sociale s’entrecroisent. C’est là un objet insolite, à la fois « mélancolique et joyeux ». Outrepassant le seul mode du récit familial, Leïla Sebbar a enrichi son propos en confrontant le passé au regard qu’on lui porte après coup, comme si la nécessité s’imposait de faire écho à l’histoire collective par-delà le parcours individuel. On pense, mais dans un tout autre genre, à la fresque narrative entreprise par Annie Ernaux dont le roman Les Années décrit la société française de la seconde moitié du vingtième siècle. Tout au long de pages foisonnantes, c’est bien cette multiplicité de points de vue, de regards, de pensée et de paroles, qui donne à cette pérégrination « en Frances » sa tonalité « baroque ».

Emmanuelle Rodrigues

Le Pays de ma mère : Voyage en Frances
Leïla Sebbar
Bleu autour, 224 p., 28

Le Matricule des Anges n°149 , janvier 2014.
LMDA PDF n°149
4.00 €